La citation du jour de Abraham Lincoln

Vous pouvez tromper quelques personnes tout le temps et tromper tout le monde de temps en temps, mais vous ne pouvez pas tromper tout le monde tout le temps.

Abraham Lincoln est le seizième président des États-Unis d’Amérique (1861-1865). Son élection en novembre 1860 déclenche, en février 1861, la guerre de Sécession du fait de la rébellion des États esclavagistes du sud des États-Unis.

Il est né le 12 février 1809 dans le Kentucky. Mais fils de pionnier il suit son père dans l’Indiana, pays encore sauvage de « la frontière ». Sa scolarité est négligée et il doit faire par de divers métiers (commis épicier, employé des postes). En 1832, il participe comme volontaire à une guerre contre les Amérindiens. Puis il commence seul des études et devient avocat à Springfield dans l’Illinois. Il y épouse la belle-sœur du gouverneur et est élu en 1847 représentant de l’Illinois au congrès à Washington. Il est battu aux élections de 1849, pour s’être opposé à la guerre contre le Mexique à propos du Texas.

Dès 1828, après un séjour dans le Mississippi, il s’intéresse, pour le condamner, à l’esclavage qui règne dans le sud des États-Unis. En 1858, il est candidat au Sénat pour le compte du tout nouveau parti républicain. Il affronte le sénateur démocrate Stephen A. Douglas, qui en 1854, avait fait voter le compromis Kansas-Nébraska, favorable aux esclavagistes du Sud. Il est battu, mais devient célèbre.

En novembre 1860, profitant de la division du parti démocrate, Lincoln est élu président des États-Unis avec moins de quarante pour cent des voix. Dès décembre 1860, les États du Sud font sécession. En février ils fondent la Confédération des États-Unis qui s’oppose aux autres États restés dans l’Union. Le 12 avril, malgré la politique conciliante de Lincoln qui vient de prendre ses fonctions de président, les sudistes attaquent le fort Sumter. C’est le début de la guerre de Sécession.

Le but principal de Lincoln, commandant en chef de l’armée jusqu’en 1864, est de rétablir l’unité du pays. Ce n’est qu’en 1862, qui décide la libération de tous les esclaves noirs des États rebellés à compter du 1er janvier 1863. Cela deviendra le 13e amendement.

À partir de 1864, Lincoln prépare la reconstruction du pays, dans une optique de ménagement des intérêts et des susceptibilités des sudistes. Il est réélu président en novembre 1864. Les combats finissent par la reddition des sudistes le 9 avril 1865. Lincoln meurt assassiné le 14 avril 1865. Son vice-président Andrew Johnson lui succède et commence une politique de reconstruction défavorable aux sudistes, politique qui sera aggravée sous la présidence d’Ulysses Simpson Grant à partir de 1869.



Catégories :La citation du jour

4 réponses

  1. Bien que… 😆

    Excellente citation ! Une autre que j’apprécie, particulièrement de Lincoln, c’est : « Le problème avec les citations sur Internet, c’est qu’il est difficile de déterminer si elles sont authentiques ou non » 😉

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :