Les avis de Myrlit : Purge de Sofi Oksanen

Roman finlandais de S. Oksanen, a accroché mon regard avec sa couverture.

Qu’est-ce qui fait courir la jeune femme ? Pourquoi la dame âgée avance-t-elle lentement ? Et ce titre en rouge telle une tache de sang sur la neige !

Je lis ensuite le résumé et me dis pourquoi pas ! Et voilà que je débarque dans l’Estonie post URSS.

« Aliide » qui vit seule dans sa ferme, recueille, à contre cœur, une jeune femme trouvée inconsciente dans son jardin. « Zara », l’inconnue, semble fuir un danger imminent.

Une ambiance lourde de silence et d’appréhension flotte entre les deux femmes, mais nous soupçonnons qu’il existe un lien entre elles. À ce stade du récit l’auteur opte pour un tempo lent, en harmonie parfaite avec l’atmosphère de méfiance installée entre les protagonistes.

Lorsque « Aliide » se plonge dans son passé pour raconter son histoire, le rythme s’accélère, et on n’a qu’une envie, la suivre. Son récit recouvre plusieurs décennies auquel se supperpose l’histoire de « Zara ». Les flashbacks se multiplient et les périodes s’entremêlent.

Qu’à cela ne tienne, je m’accroche et ne perd pas une miette de leurs histoires, aidée par le style fluide et clair de l’auteur.

« Purge » aborde une multitude de thèmes, il y est question de jalousie, de famille, de trahison et de torture, le tout porté par des personnages meurtris et broyés par la grande Histoire.

Parution :  février 2012 –  Éditeur : livre de poche – Pages : 429 – Genre : drame, seconde guerre mondiale, thriller historique

1992, fin de l’été en Estonie. L’Union soviétique s’effondre et la population fête le départ des Russes. Sauf la vieille Aliide, qui redoute les pillages et vit terrée dans sa ferme. Lorsqu’elle trouve dans son jardin Zara, une jeune femme que des mafieux russes ont obligée à se prostituer à Berlin, meurtrie, en fuite, elle hésite à l’accueillir. Pourtant, une amitié finit par naître entre Zara et elle. Aliide aussi a connu la violence et l’humiliation… A travers ces destins croisés pleins de bruit et de fureur, c’est cinquante ans d’histoire de l’Estonie que fait défiler Sofi Oksanen.



Catégories :Historique, Les avis de MYRLIT, Thrillers

3 réponses

  1. Le contexte a l’air très intéressent.
    J’avais tenté de lire cette autrice avec Les vaches de Staline, mais je n’avais pas réussi à entrer dedans et je l’avais abandonné…

    Aimé par 1 personne

  2. Je l’ai dans ma bibliothèque. J’ai hâte de le lire!

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :