Les avis de Myrlit : »Prix des Auteurs Inconnus 2022″ : catégorie littérature blanche – Elle a tes yeux, mon amour Typhanie Moiny

« Amandine » vit une belle histoire d’amour avec « Olivier » qui est beaucoup plus âgé qu’elle. Mais malgré l’épanouissement et le sentiment de sécurité que lui procure la présence de son amoureux, « Amandine » en veut à ce dernier de ne pas vouloir s’engager davantage dans leur relation. Pourquoi s’oppose-t-il à son désir de devenir maman? Pourquoi la garder éloignée de sa première famille?

Le récit commence avec le décès d' »Olivier ». « Amandine » se rend discrètement à son enterrement mais elle est repérée et reconnue par la mère de son amoureux. Ainsi des liens commencent à se tisser entre la jeune femme et la famille de celui qui était l’amour de sa vie. Nous suivons dès lors le quotidien de l’héroïne avec des flash-back pour raconter son histoire avec « Olivier ».

« Amandine » saura-t-elle faire son deuil et remonter la pente? Comment va réagir la famille d' »Olivier » à sa présence?

Vous saurez tout en lisant ce roman que je qualifierais de « sentimental » et qui ne correspond pas à mon style de lecture. Mais je suis sûre qu’il plaira aux amateurs du genre d’autant plus que l’écriture est fluide et l’auteur réussit à nous communiquer le désarroi et la tristesse que vit son héroïne.

Ce livre a débuté l’aventure du prix en étant auto-édité et j’ai le plaisir de vous annoncer qu’il sera publié par les éditions de l’Archipe en février prochain.

Pour suivre le Prix : Site , FB, Twitter, Instagram

Parution : 9 février 2023 – Editeur : L’Archipel –  Pages : 304 – Genre : deuil, résilience

Amandine, 34 ans, perd son compagnon dans un accident. Elle sombre dans le deuil, lorsqu’elle croise le chemin de la fille de celui qu’elle a chéri. Les deux femmes vont devoir s’apprivoiser pour réapprendre à vivre. Le sens de la famille n’est pas une voie unique. » Le temps me joue des tours. Il me semble qu’hier encore, je peignais dans ce chalet, à l’abri des douleurs de la vie. En quelques années, j’ai quitté le statut de l’adolescente excentrique pour celui de la veuve fatiguée, sans même avoir été mariée « 
À 34 ans, la vie d’Amandine est bouleversé. Olivier, son compagnon, décède et emporte avec lui son espoir de fonder une famille. Seuls restent la peine, les regrets et le souvenir de cet homme plus âgé et bienveillant. Amandine tente de survivre au deuil comme elle le peut lorsqu’elle fait la connaissance de Mathilde, fille du défunt, de douze ans sa cadette. Un caractère de cochon, mais les yeux de son père. À chaque rencontre, des étincelles. Et pourtant, ces deux femmes vont apprendre à communiquer car, bien qu’elles ne le sachent pas encore, elles sont liées… et pas au bout de leurs surprises !



Catégories :Contemporain, Les avis de MYRLIT, Prix des auteurs inconnus

2 réponses

  1. Les couvertures sont très belles ! La thématique abordée, notamment celle du deuil, est intéressante. Merci pour ce retour ! 🙂

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :