Les avis de Myrlit : Des coccinelles dans des noyaux de cerise de Nan Aurousseau

« Des coccinelles dans des noyaux de cerise » de N. Aurousseau se lit d’une traite.

De mémoire je n’avais rien lu d’aussi cruel depuis « Les Chants » de Lautréamont.

Mais aussi bizarre que cela puisse paraître, ce roman est drôle. Je vous assure qu’on se marre bien avec « François ». Néanmoins, je le déconseille aux âmes sensibles.

Voici donc « François », un petit voyou vil et lâche. Il est né sous une mauvaise étoile dans des circonstances pour le moins surréalistes. Avec son parler à la « Céline » on le prend en sympathie. Comme entre potes il nous raconte son histoire, il se confie et l’on finit par s’attacher à lui. Mais méfiez-vous, « François » cache bien son jeu.

Ce type qui se fait passer pour un nigaud au langage brut et vulgaire maîtrise bien son coup, et voilà qu’il nous entraîne à sa suite, on halète, on retient son souffle et on fonce la tête la première. Mais « François  » est infréquentable!! Bien sûr, et alors??

Au diable les bonnes manières et le beau parler. Lorsque la machine se met en route il faut finir le travail.

Et quand arrive la fin je constate qu’en croisant le chemin de ce livre c’est moi qui ai décroché la bonne étoile qui a fait défaut à notre anti-héros cynique. Contrairement à la douceur de son titre ce livre est glauque, ne le lisez donc pas si vous cherchez du soft ou du dépaysement.

Parution : 17 janvier 2019 – Editeur : Folio policier –  Pages : 176 – Genre : polar, policier, roman noir

A Fresnes, où il fait un séjour pour vol avec ruse, François partage sa cellule avec Medhi, un cador du grand banditisme. Ce Medhi, c’est du lourd. D’ailleurs, il ignore superbement François qu’il considère comme de la pure gnognotte. François, de son côté, est tout miel, en rajoute et se fait le serviteur zélé et naïf de Medhi. Peu à peu, le lecteur découvre le plan machiavélique de François… Des coccinelles dans des noyaux de cerise est un roman noir au rythme enlevé. Nan Aurousseau parle en connaisseur du milieu et brosse avec humour le portrait inquiétant d’un meurtrier.



Catégories :Romans noirs, Thrillers/Polars

46 réponses

  1. Avec un tel titre, je ne me serais pas attendue à quelque chose de ce genre ^^

    Aimé par 1 personne

  2. Je ne suis pas très glauque mais j’avoue que ce personnage qui semble s’assumer m’intrigue !

    Aimé par 1 personne

  3. Quelle idée d’aller se foutre dans des noyaux de cerises ! 😆 J’avais adoré « grizzly », qui était noir, sombre, glauque, tout en étant drôle.

    Noté ! Tu m’énerves aussi, toi 😆

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :