image

                                                                                                                                                                                                                                             Je rends ma copie pour le Kal Dream stripes 🙂 organisé par Two Be Bio. Je le fais plus grand que l’original (je vous donnerais toutes les infos une fois terminé ). J’avais dis que je ne ferais pas de rayures avec mon choix de laine, mais en fin de compte j’ai tenté  quand même 😉 et suis contente du résultat, j’aime assez le rendu également  quand j’ai continué  avec la pelote de Drops.

image

image

La suite et peut être  fin 😉 lundi prochain.                                                                                                                                                                                                                                    Je fais mon article avec mon portable, donc désolée  de ne pouvoir taguer  les copines qui participent au Kal 😦 je me rattraperai  la prochaine fois 😉

image

Un petit aperçu  de mes débuts  fort laborieux du dream stripes 🙂 le mien sera différent ! On va dire inspiré  du modèle  d’origine cela serait plus juste. Alors comme j’aime voir sur un châle  l’effet des jetés  au centre, j’ai décidé  de laisser ces jours. Je ne ferais pas de rayures, ma laine est belles ainsi et j’ai envie de la voir (le prochain sera rayé  promis ). J’espère  que cela sera concluant  malgré  tout  😉 bon dimanche.

image

Je participe au KAL Dream Stripes organisé par Two Be Bio lE kAL a déjà commencé depuis le 15 avril, mais je ne suis pas très en retard 😉 et nous avons jusqu’au 31 mai (jour de la fête des mères) pour tricoter ce joli châle.

Voici mon choix de laine

11160145_10204566567224932_148413492_n

Drops delight colori n°2 prune/beige/bruyère

75 % laine, 25 % polyamide

Ice Yarn colori gris chiné acrylique

Comme je suis une vraie faignasse 😉 je ne sais pas si je ferais les rayures! peut être que je laisserais la laine faire son travail 😉

J’essaierai de vous montrer mon avancée chaque semaine 🙂

header

Résumé Allo Ciné :

Suite à l’échec d’une opération, l’inspecteur chef Carl Mørck est affecté à la Section Q, dédiée aux vieilles affaires classées. Elle ne compte que deux membres : lui-même et son nouvel assistant, Assad. Bien qu’on leur ait ordonné de se contenter de lire et de trier les dossiers, l’opiniâtreté de Carl les plonge dans les mystères de la disparition de Merete Lynggaard. Cette belle femme politique a disparu cinq ans plus tôt d’un ferry. Le seul témoin est son frère, atteint de lésions cérébrales, qu’on a retrouvé hurlant sur le pont. L’affaire a été momentanément classée, concluant au suicide. Mais peu convaincus par cette explication, Carl et Assad se lancent dans une enquête qui les mènera bien au-delà de l’apparente courtoisie de la société scandinave.

Mon avis :

Un polar glaçant et sombre. Un très bon film avec un très bon casting , c’est du bon cinéma qui nous vient du nord, pas de course poursuite mais des états d’âmes.

Au delà de l’enquête il y a deux personnalités, Carl et son assistant Assad. Des rôles taillés sur mesure avec des caractères forts que tout oppose. Carl est introverti et taciturne, Assad est doux et plus optimiste. Ils vont faire preuve d’obstination pour aller au bout de leur enquête.

Nikolaj Lie Kaas est étonnant et joue parfaitement son rôle de rustre, il est d’une grande sobriété et le duo avec Fares Faress fonctionne bien.

Un scénario captivant et sans chichi, avec une intrigue tordue mais surprenante. Mikkel Norgaard a le sens du rythme nécessaire pour faire un thriller qui a de la gueule.

Je vous recommande la lecture du livre, qui est un vrai bijoux! je l’avais lu avant c’était donc très plaisant

 

71evYLlL2ZL

Résumé :

Pourquoi Merete Lyyngaard croupit-elle dans une cage depuis des années ? Pour quelle raison ses bourreaux s’acharnent-ils sur la jeune femme ? Cinq ans auparavant, la soudaine disparition de celle qui incarnait l’avenir politique du Danemark avait fait couler beaucoup d’encre. Mais, faute d’indices, la police avait classé l’affaire. Jusqu’à l’intervention des improbables Carl Mørck et Hafez el Assad du Département V, un flic sur la touche et son assistant d’origine syrienne. Pour eux, pas de cold case …

Couronné par les prix scandinaves les plus prestigieux, le thriller de Jussi Adler-Olsen, première enquête de l’inspecteur Mørck, est un véritable phénomène d’édition mondial.

Ma lecture actuelle, dont je vous parlerais dans un prochain post :

 

71dip1a1EeL

Avec une sortie le 8 avril au cinéma

Les Enquêtes du Département V : Profanation

 

 

 

ame-du-monde-pocket

Nombre de pages : 151 pages

Présentation éditeur :

Pressentant l’imminence d’un cataclysme planétaire, sept sages venus des quatre coins du monde se réunissent à Toulanka, monastère perdu des montagnes tibétaines, pour transmettre à Tenzin et Natina, deux jeunes adolescents, les clés de la sagesse universelle. Au-delà des divergences culturelles et historiques de leurs traditions respectives, ils s’appuient sur leur expérience personnelle et se savent inspirés par ce que les philosophes de l’Antiquité appellent l’Âme du monde : la force bienveillante qui maintient l’harmonie de l’univers.

Leur message répond aux questions essentielles : quel est le sens de mon existence ? Comment réussir ma vie et être heureux ? Comment harmoniser les exigences de mon corps et celles de mon esprit ? Comment apprendre à me connaître et à réaliser mon potentiel créatif ? Comment passer de la peur à l’amour et contribuer à la transformation du monde ?

Loin des croyances dogmatiques, ils ouvrent le chemin simple et concret d’un humanisme spirituel qui aide à vivre.

À la suite de son Petit traité de vie intérieure, Frédéric Lenoir transmet ses connaissances philosophiques et spirituelles à travers un conte initiatique lumineux qui touche le cœur autant que l’intelligence.

Suite à des signes avant-coureurs de cataclysme, sept sages représentant les plus grands courants de la pensée humaine –Christianisme, Chamanisme, Islam, Athéisme-Philosophie, Judaïsme, Hindouisme, Taoïsme- se retrouvent au Tibet. Ils vont être amenés à transmettre leur savoir à deux enfants –une adolescente européenne et un jeune moine tibétain- afin que ces derniers puissent reconstruire l’humanité si cette dernière venait effectivement à connaître une sorte d’Apocalypse. Ils vont donc tenter de résumer l’essentiel de leurs doctrines durant sept jours et au travers de sept thèmes où toutes les sagesses se trouvent mélangées.

Mon avis :

Il est assez original d’aborder la philosophie et le spirituel sous forme de roman, c’est une histoire fictive et non un guide. Grâce à cela l’auteur parvient à condenser autant de savoirs dans un si petit livre. Les sept sages étant les narrateurs principaux et ayant très peu de temps pour transmettre leur savoir avant le cataclysme, ces philosophies sont présentées de manière très condensée et sous des thèmes comme le sens de la vie ou la liberté. Ce sont ces thèmes et non les différentes religions/philosophies qui sont le fil conducteur du roman, et tous les courants de pensées sont ainsi mélangés en un seul.

Malgré son sujet complexe, ce livre qui se lit vite et n’est absolument pas compliqué, très agréable à lire et  amène parfois à se poser des questions ou à voir le monde d’une autre manière.

Les théories sont donc racontées par les sages, soit directement, soit parfois sous forme de contes, ce qui rend la lecture fluide et agréable.

La narration est anonyme, les sages exposent leurs sagesses mélangées, sans savoir de quelle religion ou quelle philosophie proviennent les idées présentées. J’ai trouvé cela très bien, on n’a ainsi aucun préjugé et on ne porte aucun jugement, cela conforte l’idée que les différents courants de pensées sont égaux et tendent vers le même but.

Ce livre m’a poussé à me poser des questions et réfléchir sur notre existence sur cette terre et comment nous souhaiterions vivre notre vie le plus harmonieusement possible.

Un livre à relire pour ma part, à garder près de soi et à consulter de temps en temps pour méditer un peu ou rechercher des réponses à des questions existentielles.

Citations :

  • Arrivés à la maison, le père dit à son fils: « Tu me demandais le secret du bonheur? Peu importe ce que tu fais, il y aura toujours quelqu’un pour y trouver à redire. Fais ce que tu aimes ou ce que tu penses juste de faire, et tu seras heureux! »

– Une mère sermonne son garçon: » Ecoute, si tu es sage, tu iras au ciel, et si tu n’es pas sage, tu iras en enfer. »
Le garçon réfléchit quelque secondes.
 » Et qu’est ce que je dois faire pour aller au cirque?. »

Apprendre à vivre, cela commence donc par apprendre à connaître et prendre soin de son corps, de son psychisme et de son esprit, et favoriser la bonne entente de ces trois dimensions de notre être.

« On ne naît pas libre, on le devient. » Le commencement de la sagesse, c’ est de tourner son regard vers soi-même et d’apprendre qui nous sommes, quels sont nos motivations, nos besoins, nos réactions, nos attirances et nos répulsions, nos habitudes, nos addictions, nos émotions les plus fortes et quelles en sont les causes.

ame_du_monde_top-720x302