2015 en révision

Les lutins statisticiens de WordPress.com ont préparé le rapport annuel 2015 de ce blog.

En voici un extrait :

Le Concert Hall de l’Opéra de Sydney peut contenir 2 700 personnes. Ce blog a été vu 21 000 fois en 2015. S’il était un concert à l’Opéra de Sydney, il faudrait environ 8 spectacles pour accueillir tout le monde.

Cliquez ici pour voir le rapport complet.

Sans TRACES APPARENTES D’Elisa TIXEN ou la réconciliation du passé et du présent

41NCLQTVf7L

Auteur : Elisa TIXEN– Éditions de la Rémanence– 20€ – 312 pages

« Après la mort brutale de son compagnon, Charlie se réfugie chez sa grand-mère, au cœur de la forêt landaise. Alors qu’elle espérait retrouver la paix, elle découvre dans la vie de ses ancêtres une série de morts tragiques qui font écho à sa propre histoire. Coïncidences ou malédiction ? 

Charlie refuse de laisser de vieux secrets de famille peser sur son avenir.

 Mon avis :

J’ai reçu ce livre grâce à l’évènement « Livres Voyageurs » organisé par Anne-Ju

C’est un roman qui réconcilie le passé avec le présent, en remettant les vérités à leur place ! Je me suis laissée guider par l’auteure, alors que parfois je me sentais perdre pied, je ne voyais pas où ces lignes m’amenaient ! J’ai lu ce livre dans un contexte familial compliqué… avec les soucis que cela peut engendrer et chaque ligne, chaque mot me permettaient de faire comme un parallèle avec mon vécu.

Le présent n’étant que le fruit d’un passé inconnu ou ignoré!

La mise en avant de la psycho-généalogie me plait beaucoup et me parle également. Je me suis posée pas mal de  questions sur cette famille que je ne connais pas en fin de compte, car nous ne connaissons de nos familles que ce que l’on veut bien nous raconter. Lorsque l’on se fait la réflexion parfois, d’une espèce de répétition entre les générations, ce livre ne peut que faire écho.

Elisa TIXEN a réussi à me surprendre plus d’une fois, de manière très agréable et très fluide, malgré des chapitres qui peuvent paraître longs, les choses coulent de source, sans que l’on s’y attende. On sent que l’auteure a travaillé les différents événements pour que tout s’imbrique parfaitement.

Je me suis souvent demandée pourquoi telle ou telle chose se répétait chez certaines personnes d’une famille ou de ma famille et grâce à l’auteure il y a un début de réponse, ou du moins un nom sur une réflexion que certains psychologues se font dans le secret de leurs consultations…

J’ai l’envie d’en savoir d’avantage sur mes origines, cette famille que je ne connais pas… dont j’ai appris quelques bribes à 14 ans… Peut être que le voile sera levé sur certaines blessures ou incompréhensions…

Je ne pensais pas qu’à travers cette lecture, attirée plus par le titre, que par le résumé, qui laisse présager un aspect fantastique, que pour ma part je n’ai pas ressenti, j’arriverais à me poser autant de questions et même si ma lecture est terminée depuis un moment, je m’aperçois que ce livre a remué des choses en moi! Pour cela bien sûr, il faut croire, au bien, au mal, aux sciences occultes et au pouvoir de certaines personnes…

La Fureur du Prince de Thierry Berlanda

81EVo07hSRL

Auteur : Thierry BERLANDA– Edition la Bourdonnaye– 19,80€ – 296 pages

Le criminel le plus sauvage du pays vient de s’échapper. À l’issue d’un carnage qui promet d’être le premier d’une longue série, il a franchi les murs de son hôpital psychiatrique. Qui l’a aidé ? Et à quelle fin ? De nouveau, Jeanne Lumet, celle qui a permis son arrestation un an auparavant, se dresse sur la route ensanglantée de celui que les journalistes ont surnommé Le Prince. Et de nouveau, elle agit au péril de sa vie, entre Bareuil – son mentor qui joue un jeu sadique avec elle – et Falier – le flic en fin de parcours censé la protéger.

Mon avis :

A ne lire qu’après « L’insigne du boiteux » du même auteur, sans quoi, vous risquez de ne pas trop comprendre ce qu’il se passe.

J’ai aimé « L’insigne du boiteux » (mon avis) et j’attendais donc beaucoup de cette suite. Peut être trop puisque j’ai été un peu déçue du début de ce second tome. Je pensais que l’intrigue irait plus loin que le côté psychologique débuté dans le premier tome, et que l’intrigue allait vraiment être haletante! Le début est trop long, trop « mou », à mon goût, par rapport à la fin du tome précédent, ce qui donne la sensation d’être face à un premier tome, alors même que je n’avais pas eu cette sensation dans « l’insigne du boiteux ». Heureusement les choses évoluent peu à peu dans la deuxième partie….

Si je n’avais pas apprécié le premier tome, je pense que je me serai arrêtée au bout d’une centaine de pages, tellement j’ai eu du mal à entrer dans l’histoire!

Le troisième et dernier tome devrait sortir d’ici quelques mois, j’espère que nous en apprendrons un peu plus sur cet homme, soit dans sa déchéance, soit  dans la reconnaissance de son règne.

Malgré les points négatifs, la plume de l’auteur est fluide et reste un vrai plaisir à la lecture 🙂


thrillerpolar-pativore2