Tuez-les toutes de Sophie Mancel

Vingt ans séparent les meurtres de Limoges de ceux de Périgueux, pourtant en 1995, le meurtrier a été interné en hôpital psychiatrique. Alors que c’est-il passé ? Pourquoi les meurtres recommencent avec autant d’horreur ?

Certaines enquêtes mettent du temps à débusquer un tueur et Sophie Mancel va balader son lecteur, de Limoges en 1995 à Périgueux en 2015. Les flics vont devoir trouver le meurtrier, pour éviter que des jeunes femmes enceintes soient trucider.

On plonge rapidement dans le feu de l’action avec une construction classique à l’alternance de chapitres, de longueur variable. Le manque d’équilibre entre les chapitres m’a rendu perplexe, mais heureusement, c’est un point que l’on oublie rapidement, au regard de l’intrigue.

Sophie Mancel, arrive à tirer son épingle du jeu, grâce à une histoire bien menée et dont le travail historique sur les religions est très bien documenté, pour le rendre très crédible. Alors même que la forme est assez classique, ce polar évite les écueils d’une intrigue banale.

Le lecteur se laisse facilement entraîner par le travail des enquêteurs et par les révélations qui jalonnent le récit avec, notamment, un aspect religieux des meurtres assez différent de ce que l’on peut lire.

Les meurtres coïncident avec des pluies diluviennes, rendant l’atmosphère sombre et la météo ne fait que rendre le mysticisme de ces meurtres que plus prégnant.

On peut regretter la misogynie de certains gendarmes, mais, même si c’est une des choses qui m’a gêné, Sophie Mancel, semble rendre compte du regard d’un univers très masculin et qui ne fait que traduire la réalité du quotidien de certains flics. Donc, une fois que l’on dépasse cet aspect, on s’aperçoit que l’auteur fait évoluer les mentalités de ses protagonistes, démontrant ainsi qu’une femme est tout aussi capable.

Des personnages hauts en couleur aux caractéristiques bien travaillées, ce qui donne de la crédibilité à l’intrigue. Et même si j’ai eu des doutes sur le tueur, je dois dire que l’auteur a vraiment été jusqu’au bout d’un bon polar qui divulgue avec parcimonie les indices, afin que le lecteur ait des soupçons, mais sans jamais se dire que c’est trop facile, grâce au savant dosage entre chaque révélation.

Un livre perfectible, au style parfois maladroit, avec des fautes d’orthographe qui demeurent, par moment trop présentes, dont l’intrigue relève largement la qualité. La quatrième de couverture est beaucoup trop longue et devrait être réduite des 2/3 afin de ne pas trop en dire.

Ce livre m’a été envoyé par l’auteur en service de presse. Pour en savoir plus sur les conditions vous pouvez consulter la page Partenariats

Parution : 1er juin 2017 – Auto-édition – Prix papier : 25€ – Prix numérique : 3,99€ – Pages : 388 – Genre : Polar, thriller



Catégories :Thrillers

Tags:, , ,

18 réponses

  1. Avec ce genre de bouqin, ma PAL n’est pas prête de diminuer…

    J'aime

  2. Je note, malgré les petits défauts. Et je vais éviter de lire la quatrième de couverture qui en dit trop 😉

    Aimé par 1 personne

  3. La misogynie dans l’univers de la police.. 😉 justement je lis un livre de Don Winslow « Corruption », un livre exceptionnel sur la police de New York et c’est vrai que les flics entre eux ont un humour assez misogyne. C’est le boulot qui veut ça, un peu comme à l’armée ^^ encore que cela a beaucoup évolué du fait de la féminisation des effectifs, belle soirée à toi Julie 😉 🙂

    Aimé par 2 personnes

  4. … Dieu reconnaîtra les siens ! (même si c’était « tuez les tous »).

    Je ne note pas, sinon, j’en aurai pour 1.000 ans de PAL :p

    Aimé par 1 personne

Rétroliens

  1. Premier avant-dernier bilan du challenge polar et Thriller 2018-2019 | deslivresetsharon
  2. Premier bilan du Challenge Polars et Thrillers 2018 – 2019 – Ju lit les Mots
  3. Bilan du Challenge Polars et Thrillers 2018 – 2019

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :