L’enfant étoile de Katrine Engberg

Les auteurs de thrillers scandinaves ont un, je ne sais quoi de particulier dont je suis assez friande. Une atmosphère, des personnages… L’enfant étoile ne déroge pas à la règle et sans en lire tout le temps, lorsque ça m’arrive, je passe un très bon moment.

J’ai souvent besoin d’un laps de temps pour m’immerger totalement dans un roman scandinave, car les auteurs prennent, souvent, un moment avant d’installer leur intrigue, et même si cela peut sembler long, parfois, il n’en demeure pas moins que cela apporte, finalement une certaine saveur.

Pour autant, Katrine Engberg, dont c’est le premier roman, immerge rapidement son lecteur dans cette intrigue policière, aux côtés d’un duo d’enquêteur, Jeppe Korner et Anette Werner, assez atypique et détonnant.

Une jeune femme est assassinée dans son immeuble. Sa propriétaire et également voisine, Esther, est en train d’écrire un roman qui relate dans les moindres détails le déroulement du meurtre… L’idée est quand très intéressante et quelque peu innovante (enfin, je n’ai pas lu de polar avec ce type d’intrigue.) ce qui m’a bien plu.

L’auteure, avec une plume simple mais non dénuée de punch, construit une histoire assez fluide, bien dosée, rythmée, mais sans tomber dans le trop rapide dans la résolution de l’enquête ou dans les rebondissements toutes les deux pages. Les indices sont parsemés au fil de l’eau et c’est agréable à lire, car on prend le temps de savourer. Même si cela semble assez classique, c’est un roman qui fait très bien le job et on en redemande, car c’est suffisamment bien construit pour maintenir en haleine le lecteur.

En bref, un bon thriller, une enquête originale, des personnages à la psychologie plus complexe qu’il n’y parait. Le tout donne envie de découvrir la suite, qui sort le 3 février : « Le Papillon de verre« 

Parution : 7 janvier 2021 – Fleuve éditions – Traduction : Catherine Renaud –Pages : 416 – Genre : thriller, suspense, polar, thriller psychologique

En plein centre-ville de Copenhague, une jeune étudiante est retrouvée dans son appartement sauvagement assassinée, le visage marqué par d’étranges entailles. L’inspecteur Jeppe Korner et son équipière Anette Werner, chargés de l’affaire, découvrent rapidement que le passé de la victime contient de lourds secrets. Quant à la propriétaire de l’immeuble et également voisine, Esther, elle est en train d’écrire un roman qui relate dans les moindres détails le déroulement du meurtre. Simple coïncidence ou plan machiavélique ? Commence alors pour Jeppe et Annette une plongée au cœur d’une ville dans laquelle les apparences sont mortelles.



Catégories :Challenge Polars et Thrillers, Policier/Polar, Thrillers

Tags:, , , , ,

6 réponses

  1. Décidément les scandinaves font de bons thrillers. J’avais vu passer ce livre, merci pour ce retour Julie 🙂☀️

    J’aime

  2. Il faut que j’en fasse un jour les chroniques ! :-/

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :