Que sur toi se lamente le Tigre de Emilienne Malfatto

Un livre sublime malgré toute l’horreur qu’il recèle. La plume magnifique d’Emilienne Malfatto sublime l’indescriptible.

Publié aux Éditions Elyzad, ce petit livre court, trop court, a tous les ingrédients d’un excellent livre.

Une histoire glaçante mais tellement réaliste, car ce n’est pas une histoire, mais bien la réalité de la condition de la femme, dans certains endroits du monde.

Les points de vue des différents protagonistes éclairent, non seulement sur le ressenti de ces femmes, mais aussi sur celui de ces hommes, qui sont portés par la société et les diktats qu’elle leur impose. J’ai aimé ce regard, qui, sans être accusateur, montre qu’il n’est pas simple de s’extraire de la folie qui nous entoure, alors même qu’on y aspire. L’honneur des hommes, c’est la préservation de la femme.

L’honneur des hommes, c’est l’honneur des femmes. L’honneur des hommes, c’est l’horreur que les femmes portent en elles. L’horreur des femmes, c’est d’être femme.

On ne referme pas ce livre comme on en referme un autre… Il laisse une empreinte indélébile en nous.

A lire, à faire lire…

Dans l’Irak rural d’aujourd’hui, sur les rives du Tigre, une jeune fille franchit l’interdit absolu : hors mariage, une relation amoureuse, comme un élan de vie. Le garçon meurt sous les bombes, la jeune fille est enceinte : son destin est scellé. Alors que la mécanique implacable s’ébranle, les membres de la famille se déploient en une ronde d’ombres muettes sous le regard tutélaire de Gilgamesh, héros mésopotamien porteur de la mémoire du pays et des hommes.
Inspirée par les réalités complexes de l’Irak qu’elle connaît bien, Emilienne Malfatto nous fait pénétrer avec subtilité dans une société fermée, régentée par l’autorité masculine et le code de l’honneur. Un premier roman fulgurant, à l’intensité d’une tragédie antique.

Parution : 30 septembre 2020 – Editions ELYZAD – Pages : 80 – Genre : thriller, drame, Irak, crime d’honneur

Emilienne Malfatto est photojournaliste indépendante. Après des études en France et en Colombie, elle entre à l’Agence France-Presse. En 2014, elle se rend en Irak pour la première fois comme envoyée spéciale de l’AFP. Quelques mois plus tard, elle s’installe en free-lance dans le nord de l’Irak.

Elle vit et travaille aujourd’hui entre le sud de l’Europe, le Moyen-Orient, et parfois l’Amérique latine. Elle s’intéresse principalement aux questions sociales et de post-conflit, tant pour couvrir l’actualité que dans le cadre de projets personnels au long cours. Sa connaissance de l’Irak, sa culture et sa langue, ainsi que le fait d’être une femme lui permettent de documenter des régions difficiles d’accès et des aspects intimes de la société irakienne.



Catégories :Challenge Polars et Thrillers, Contemporain, Thrillers

Tags:, , , , ,

3 réponses

  1. Non, ce n’est jamais simple et bien des femmes vivent encore sous « tutelle » des hommes, au sens propre comme au figuré.

    J'aime

Rétroliens

  1. Bilan du Challenge polar et thriller 2020-2021 – Ju lit les mots

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :