Du fond des âges de René Manzor

René Manzor est un de ces auteurs discrets, talentueux que j’aime lire ces dernières années. Ses intrigues ont un, je ne sais quoi, qui fait que je suis assurée de passer un bon moment. Ses intrigues variées, passent aussi bien, du polar classique au thriller biblique. Avec « Du fond des âges », il explore le thriller scientifique qui frôle le surnaturel et il le fait d’une main de maître.

La psychologie des personnages est bien brossée, avec une consistance propre, des sentiments et des interrogations détaillés, mais sans jamais trop en faire, tout en permettant au lecteur de se les approprier et de vivre à leurs côtés cette aventure autant humaine que scientifique tellement réelle que cela en devient effroyable.

L’alternance temporaire est parfaite, elle donne une densité au récit, dont on découvre peu à peu les ramifications, jusqu’au final où tous les éléments s’imbriquent parfaitement et c’est parfaitement parfait !

Le dernier-né de René Manzor est à découvrir si vous aimez ce type de construction et d’intrigue, aux accents prophétiques, scientifiques, aux descriptions très visuelles.

Au cœur de l’Antarctique, de la tempête, René Manzor nous glace d’effroi, en parsemant son récit de quelques vérités, dont les scientifiques évoquent la possibilité, tout en tirant la sonnette d’alarme sur l’avenir de l’espèce humaine, face aux phénomènes météorologiques qui se profilent. La fonte des glaces réserve encore des surprises et certainement pas celles qui pourraient nous faire sourire.

Une intrigue dense qui se lit avec avidité, un réalisme saisissant, et un rythme effréné où l’urgence prend une forme bien particulière.

Sans être alarmiste, l’auteur, pousse le lecteur à la réflexion, et même s’il torture nos méninges, avec ce thriller dont l’intrigue frôle le genre horrifique, on ne perd jamais le fil conducteur scientifique très intéressant.

Parution : 19 octobre 2022 – Éditeur : Calmann-Lévy – Genre : thriller, thriller scientifique, thriller fantastique

Nouvelle-Zélande. Un petit garçon court à perdre haleine dans les rues de Christchurch, poursuivi par un homme armé. Des coups de feu éclatent. À l’hôpital, on découvre que l’enfant a été porté disparu il y a trois ans. Il s’appelle Nateo, c’est le fils du célèbre explorateur Marcus Taylor. Pourquoi le retrouve-t-on maintenant ? Était-il séquestré ? S’est-il enfui ? Et qui peut vouloir tuer un enfant de huit ans ? Un an auparavant, le glaciologue Marcus Taylor dirige une mission de scientifiques envoyés dans une base implantée en plein milieu de l’Antarctique. Quand ils arrivent sur place, ils découvrent des bâtiments saccagés et déserts. L’équipe précédente a disparu sans laisser de trace. Quel lien y a-t-il entre la réapparition de l’enfant et cette expédition qui tourne au cauchemar ? Une chose est sûre. Il est trop tard pour avoir peur….



Catégories :Challenge Polars et Thrillers, Thrillers/Polars

Tags:, , ,

21 réponses

  1. j’ai prévu de découvrir d’autres titres de cet auteur cette année

    Aimé par 1 personne

  2. C’est tout à fait ça ma Julie; Du coup ça a fait rentrer ce titre dans mes polars français préférés. 🙂

    Aimé par 1 personne

  3. Encore un auteur que je n’ai jamais lu, mais ce que tu dis de l’aspect écologique de l’intrigue me donne envie d’aller voir de près 🙂
    On peut le lire sans avoir lu les autres romans de l’auteur?

    Aimé par 1 personne

  4. Merci Julie, je note ce dernier Manzor .

    Aimé par 1 personne

  5. En Antarctique, j’ai flippé grave ma race !! 🙂

    J’aime

  6. Une belle réussite, vraiment !

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :