Identités troubles de Benoit Rivière et Philippe Scoffoni

2050, une ville immense, des quartiers pourris, où trafics de drogue, violences et meurtres, sont le quotidien de ses habitants et des différentes sections de police qui se tirent dans les pattes.

Milo assiste, en pleine rue, au meurtre d’une jeune femme, sans qu’il puisse intervenir. À la morgue, l’identification se révèle assez étrange : l’analyse rétinienne indique deux identités différentes. Et ce sont deux maris qui la reconnaissent comme étant leur épouse !

Bien que se déroulant en 2050, ce polar n’a rien de futuriste. L’environnement l’est effectivement, mais l’enquête est tout ce qui est classique. Attention, pas classique au sens péjoratif du terme ! C’est au contraire un réel plaisir à découvrir. Le scénario et les dessins prennent vie et donnent vie à des personnages hauts en couleur. 

Milo, flic intègre fait son boulot, sans chercher à en mettre plein la vue, ni à jouer au super flic, ou au justicier. Et il y a tous les autres : des flics ripoux aux trafiquants de drogue. Une BD où toutes les scènes des séries des années 70 ou 80 se retrouvent. 

J’ai beaucoup aimé les planches très visuelles et aux couleurs variées. La colorisation de chaque planche est le reflet de l’intrigue.

Quelques coquilles parsèment certaines bulles, et même si cela n’entache pas la lecture, c’est assez surprenant !

Une autre manière de lire des thrillers que j’apprécie également.

Los Angeles, 2030. Le criminagent Milo Deckman assiste au meurtre d’une femme en pleine rue. A la morgue, l’identification rétinienne indique non pas une mais deux identités. Puis deux hommes affirment successivement reconnaitre le corps de leur épouse. Milo Deckman arrivera-t-il à résoudre ce qui s’annonce être une bien étrange affaire ?

Parution : 2 janvier 2020 – Editeur : Les Humanoïdes Associés – Planches : 144 – Scénario : Benoit Rivière – Dessins et couleurs : Philippe Scoffoni – Genre : thriller d’anticipation, techno-thriller, bande dessinée

Chroniqueur BD pour divers journaux, Benoît démarre son parcours de scénariste sur les chapeaux de roues.

Dans la foulée de « Missy », sa première publication, il publiera en 2007 un polar aux éditions Delcourt.

A la recherche d’un dessinateur pour un projet de SF, il rencontre Philippe Scoffoni sur internet, avec lequel il collabore sur « Milo ». Amateur des films de Clint Eastwood, il s’essaye ici au polar.

Philippe Scoffoni obtient une licence d’arts appliqués et commence par travailler pour des agences de publicité en réalisant des story-board.

En 2007, il se lance dans la bande dessinée aux côtés du scénariste Benoît Rivière avec la série « Milo » publiée chez Delcourt. Son trait réaliste, minutieux et vivant, a été rapidement remarqué.

Il travaille désormais sur le projet ambitieux qu’est la série « Exo », avec Jerry Frissen au scénario. Le premier tome de cette trilogie parait en avril 2016.



Catégories :Challenge Polars et Thrillers, Romans graphiques, Thrillers

Tags:, , , , ,

4 réponses

  1. Les doubles vies, un vivier inépuisable d’histoires ! 🙂

    J'aime

Rétroliens

  1. Bilan #2 du challenge polar et thriller – ou thriller et polar, je ne sais même plus. | deslivresetsharon
  2. Bilan du Challenge polar et thriller 2020-2021 – Ju lit les mots

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :