Karma de Jean-Charles Flamion

 

 

 

Parution : 27 mai 2017 – Édition : Séma Editions – Prix Numérique : 2,99€ – Prix papier :  10€ –  Pages : 88

Un livre bien étrange mais qui amène une réflexion intéressante sur le devenir de l’âme humaine ! 

Pour peu que les histoires de Karmas, résurrections, vies antérieures vous parlent, ce livre est fait pour vous.

Le lecteur est invité à suivre les tribulations d’une âme à travers ses nouvelles vies et je dois dire que même si le début était déstabilisant, je me suis trouvée entraînée dans l’aventure de plusieurs vies.

Le tout est parsemé de références historiques puisque les époques et les renaissances différents. … Avec une belle écriture, malgré quelques longueurs métaphysiques dont je ne suis pas fane, parfois même poétique à l’image d’une histoire racontée par un chaman, un guide spirituel… 

Jalonné de leçons de vies, point moralisatrices mais comme un fil conducteur qui pousse à la réflexion…

Ça se lit vite, bien et sans aucune prise de tête, malgré un thème qui saurait pu entraîner l’auteur dans la facilité d’un énième livre sur le sujet ! 

Je remercie Séma Édition pour sa confiance et ce partenariat. L’auteur a su m’entraîner dans une lecture atypique pas désagréable, qui pousse à la réflexion et une certaine introspection est nécessaire pour comprendre ce qu’il a souhaité transmettre…

Une lecture à la réflexion spirituelle parsemée de plusieurs vies, enrichissante.

Jean-Charles Flamion a quinze ans lorsqu’il publie sa première nouvelle dans un magazine spécialisé dans le polar. Au fil des lectures, ses goûts évoluent vers le fantastique. Il trouve son inspiration chez H.P. Lovecraft, Richard Matheson, Dean Koontz, Stephen King et Serge Brussolo. Auteur de quatre titres publiés par un éditeur local puis grâce à internet, il aime jouer avec l’interdit, les faiblesses et l’ambivalence de l’esprit humain. Son roman Les derniers jours d’Octobre a été étudié par les lycéens mosellans de Bitche en 2005 et 2006. Après une expérience journalistique comme correspondant au Républicain Lorrain entre 1995 et 1997, il reste proche de sa région d’origine et travaille aujourd’hui au Luxembourg.

Bibliographie 

Annabelle, avril 2015 – SMS, mai 2014 Maudit Christ, 1999 – Portraits polychromes (nouvelles), 2001 – Les derniers jours d’Octobre, 2004 – L’île interdite, 2006

Publicités

2 réflexions au sujet de « Karma de Jean-Charles Flamion »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.