Elle vivait dans nos yeux de Sophie Blitman

https://julitlesmots.files.wordpress.com/2017/09/jelisdesauton_ditn_s.png?w=123&h=113

Parution : 25 janvier 2017 – Prix papier :  12€ – Prix Numérique : 2,99€ – Pages : 204 – Genre :  thriller-psychologique


Comme chaque année , un groupe d’amis se réuni après les vacances d’été pour passer un moment ensemble. Une parenthèse avant une rentrée qui peut être tumultueuse… L’auteur va prendre le temps de nous planter ses personnages, leurs caractères, en les présentant sur plusieurs facettes… Le lecteur entre dans leur intimité, leurs souvenirs dévoilant par la même occasion leur affinités et opposition… Leurs divergences…

La mort tragique du personnage fédérateur va faire exploser le groupe… Faire émerger les différents… Sa mort va créer un vide et entrainer le lecteur sur les traces de celle que l’on ne connaitra pas… Mais dont la perte sera l’élément déclencheur de la rancœur, un goût amer va entrainer ce groupe dans les désillusions et les trahisons… Le deuil modifie parfois notre perception de l’autre… Les personnages s’interrogent sur leur vie, leurs sentiments, leurs échecs, les rapports qu’ils entretiennent, les non-dits…

L’absence de dialogue est assez déstabilisante, c’est une lecture descriptive des sentiments humains

Le début est long à se mettre en place, l’auteur part dans des descriptions que j’aurais souhaité plus courtes et un démarrage plus rapide… C’est long et lent tout à la fois… J’aurais préféré que  cela soit plus rapide et concis, pour permettre au lecteur de s’approprier l’intrigue sans s’ennuyer…

Malgré ce début, introspection sur chaque personnage, l’auteur évoque un drame… Qui sera le début de la fin de cette amitié… Une amitié qui va en prendre un coup… Les chapitres sont plus courts, plus dense avec des changements de personnages, donnant une dynamique plus intéressante au récit…

Je me suis parfois trouvée un peu larguée… Plus de dialogues auraient pu permettre de s’attacher aux personnages dont les pensées s’entremêlent au point parfois de perdre le lecteur…

Malgré ces longueurs, l’auteur a une plume agréable, j’aurais souhaité plus de profondeur dans la construction des personnages, l’idée de traiter le deuil, le comment vivre après est très bonne, mais les descriptions trop longues m’ont fait perdre le fil et cela ne m’a pas permis de m’attacher aux personnages… Peut-être cette distance créée par l’auteur est-elle nécessaire pour parler de ce sujet, mais du coup le lecteur se sent comme spectateur sans jamais ressentir d’empathie…

Un premier roman, qui a des qualités, mais qui aurait pu être moins descriptif, qui aurait pu être élagué un peu, histoire de faire du lecteur un acteur à part entière et lui permettre de s’identifier aux personnages. L’auteur a du potentiel et sa plume ne peut que s’améliorer…

Je remercie l’auteur, Sophie Blitman pour cette lecture atypique qu’il est difficile de classer, c’est une histoire sur la vie, sur les sentiments et les émotions de chacun…..

Agrégée de lettres modernes, elle a enseigné en tant que professeure de français avant de se tourner vers le journalisme, tout en restant dans le domaine de l’éducation. Aujourd’hui indépendante, elle partage son temps entre son activité de journaliste et l’écriture de fictions. « Elle vivait dans nos yeux » est son premier roman.

Challenge ABC 2017 auto-édition 

17758202_10209531203857745_368592036455944819_o.jpg

 

Publicités

6 réflexions au sujet de « Elle vivait dans nos yeux de Sophie Blitman »

  1. Ping : Bilan du challenge polar et thriller – janvier 2018 | deslivresetsharon

  2. Ping : Bilan provisoire du challenge polar et thriller 2017-2018 | deslivresetsharon

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.