Comme un phare dans la tourmente de Wendall Utroi

https://julitlesmots.files.wordpress.com/2017/09/jelisdesauton_ditn_s.png?w=123&h=113

Parution : 21 décembre 2017 – Prix Numérique : 0,99€ – Pages : 241 – Genre : transmission, intergénération


Ceci n’est pas une fiction… La vie est loin d’être un long fleuve tranquille…

Chaque enfant grandit grâce au regard que l’on porte sur lui et ce regard fera de lui l’adulte qu’il sera…

L’auteur y a mis ses tripes… Il a déposé à nos pieds une histoire vécue… avec une rare sensibilité, une écriture fluide et une plume poétique.

Si vous avez déjà lu un de ses livres, ne vous attendez pas à découvrir un thriller, celui-ci est bien différent… Beaucoup plus personnel…

Wendall a l’art de manier les mots, l’art de nous transporter dans un conte, en racontant… Se racontant… Et tout est beau, tout est simple… Même dans la douleur…

L’auteur fait une belle confidence à son lecteur… Une confidence qui se lit tout en douceur… Pour évoquer des souvenirs que l’on sent tellement vivace, que notre imagination fait défiler au rythme de cette lecture… Du déroulé d’une tranche de vie…

Une vie simple, une introspection… Une remise en cause…

Un gamin qui toute sa vie sera guidé par un amour simple, sans concession…

Martial, paysan bourru, se plonge dans ses réflexions, dans ses souvenirs… Ces 15 dernières années ont été parsemées de hauts, de bas…Et le bonheur a toujours été au rendez-vous… Malgré les embuches, malgré les déchirures…

Cette relation entre ce grand-père et son petit-fils Antoine, sera une construction pour l’un et une introspection pour l’autre… Une réflexion sur l’expression des sentiments… Dire que l’on aime n’a souvent pas besoin de mots… A juste besoin d’un regard, d’un geste de tendresse… Surtout d’une présence…

Une présence qui ne soit pas asphyxiante, mais constructive…

Il suffit d’un regard, d’un mot pour illuminer votre vie entière… Et c’est bien ce que Wendall Utroi nous apprend…

Cet enfant, c’est moi, c’est toi, c’est nous… C’est l’auteur qui se dévoile et qui rend un bel hommage à la personne qui apporte le plus… La personne qui fera de toi l’adulte équilibré… La personne qui sera la lumière qui te guidera…

Tout est feutré… C’est intime, c’est beau mais sans jamais tomber dans le gnangnan… Même dans les moments les plus durs, on lève la tête, on se tient droit et on affronte… Ainsi va la vie…

« Notre vie d’adulte se forge dans les premières années de l’enfance. Lorsque l’on évoque notre passé, il nous revient souvent le souvenir d’un parent, d’une mamie, que l’on porte dans son cœur, et qui nous a épaulé dans cette étape délicate. »

 

 

 

 

Challenge ABC 2017 auto-édition                   

17758202_10209531203857745_368592036455944819_o.jpg

Publicités

4 réflexions au sujet de « Comme un phare dans la tourmente de Wendall Utroi »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.