Jinjinaji de Kate Del Ferra

C’est grâce à un ami sur Facebook que j’ai eu le plaisir de découvrir ce livre. Un cadeau qui m’a touché… Laurent a très bien cerné la lectrice que je suis…

Un thriller psychologique d’une excellente qualité ! Le ton est donné dès le départ par l’auteur Kate Del Ferra.

C’est l’histoire d’une vie qui va à un moment basculer… Le titre ne vous dira rien et pourtant tout tourne autour… Jinjinaji C’est beau, avec une connotation exotique… Ne, vous y trompez pas, il y a aussi la comédie qui tue… Pourtant ici point de sang, point de meurtres et pourtant les envies de tuer sont présentent…

Pour faire un bon thriller, un bon auteur n’a pas besoin de balancer de l’hémoglobine à tout bout de champs, ni balancer des cadavres à toutes les sauces… Il suffit d’avoir du talent et de maîtriser l’art de l’humour noir, du cynisme et que le lecteur comprenne cet humour complètement décalé. Cela nécessite un vrai travail sur l’intrigue, les personnages qui seront au centre du sujet…

Une intrigue d’une rare qualité que l’auteur mène avec brio de la première à la dernière ligne avec une écriture maîtrisée et fluide, elle entraîne le lecteur dans un délire complètement inattendu !

Des personnages dont la construction est faite avec talent, tout tourne autour d’un quatuor qui peut tout à fait se transposer dans la réalité ! Nous sommes cernés et c’est peu de le dire… Contrairement à ce que l’on croit parfois, les pires ne sont pas les étrangers, mais les membres d’une même famille qui peuvent se détruire… Ça nous ressemble et c’est tellement loin de nous en même temps… Ces relations familiales parfois bien tordues qui peuvent nous faire fuir… Que l’on hésite à fuir… Que l’on pense maîtriser… Mais à un moment tout bascule et l’on ne maîtrise rien… Ou plus rien…

Une lecture qui invite à la réflexion tout en se tordant le bide de rire parfois, avec les situations cocasses et l’on visualise tellement bien les yeux ronds que font certains…

Une construction narrative dans laquelle l’auteur a fait le choix de donner la parole à un personnage, qui va livrer sur un plateau ses interrogations, mais aussi un pan de son existence, de sa manière de voir les choses et de vouloir les contrôler… À travers, son regarde le lecteur est invité à comprendre on non… Tour à tour, on a les visions des autres membres de cette famille et là le lecteur passe du rire réel et non feint, à l’étonnement le plus total, tellement les situations sont délirantes… On se demande si c’est vrai… Si vraiment les choses se déroulent comme ça…

L’auteur, a un réel talent de conteuse d’histoire, avec un cynisme déconcertant elle plante l’intrigue, ne ménage pas ses personnages et cela pour le plus grand plaisir du lecteur ! C’est jubilatoire, c’est cynique, le sentiment de gêne, de honte, d’horreur… On passe par tout plein de choses qui nous remuent les tripes, nous font rires.

J’adore cet humour complètement décalé et cynique… J’aime cet humour noir qui te permet de prendre de la distance avec les horreurs des situations qui peuvent se présenter…

Il faut un sacré degré d’empathie, d’introspection pour présenter un tel bouquin avec ce cynisme qui te permet de justement de ne pas perdre pied.

Les rapports humains sont décortiqués avec maîtrise et surtout l’auteur emmène son lecteur dans une aventure qu’il ne voit pas venir, elle livre peu à peu, avec parcimonie les révélations qui vont tour à tour déstabiliser, étonner le lecteur pour complètement le laisser sur le carreau tellement il ne voit pas venir LE truc …. Ce truc qui sera le déclencheur…

L’auteur tout en douceur et avec humour, pousse le lecteur à vivre l’intrigue comme un miroir dans lequel il pourrait se voir… Qui n’a pas vécu la première rencontre avec ses futurs beaux parents ? Qui n’ pas été, parfois été déstabilisé par une « plaisanterie » limite… La ligne à ne pas franchir avec les familiarités qui sont déstabilisantes ou cet empressement à accueillir « l’autre » comme s’il faisait partie de la famille… Au point de devenir envahissant, harcelant… De ne pas oser y mettre une limite par amour, par peur…

Savoir dire stop, non, ne se fait pas qu’à l’extérieur… Il faut aussi savoir le dire en famille, entre amis… Et à mon sens, c’est là que cela s’apprend en premier… Si nous n’en sommes pas capables dans nos sphères familiales et amicales, serons nous armés pour le faire à l’extérieur ? Savoir déceler la perversité sous toutes ses formes, ces manipulations quotidiennes dont nous pouvons être les victimes

Un vrai coup de cœur livresque, d’une excellente qualité avec un humour audacieux, glaçant et grinçant à la fois qui fait sourire, rire, révolte et donne envie de vomir… Qui ne laisse pas indifférent, qui présente la perversion sous des angles bien réels et palpables avec des situations aussi loufoques les unes que les autres et pourtant tellement réalistes, que chaque lecteur devrait pouvoir y retrouver un peu de lui, pour peu qu’il le fasse avec recul et avec un œil emprunt d’empathie, se mettre en retrait pour savoir lire entre les lignes et pour que le plaisir soit total.

Une comédie dramatique où les sentiments exacerbés sont disséqués, avec une écriture fluide et cynique à souhait avec une pointe d’humour noir. Pas de fioritures, aucun mot n’est inutile.

Tout prête à sourire et pourtant, c’est d’une profondeur déroutante.

4° de couverture

Cela faisait longtemps qu’il n’avait pas profité de ce cadre idyllique. Pourquoi ne pas y aller cet été, avec sa fiancée ?L’occasion rêvée pour ses parents de rencontrer l’élue de son cœur. Retraités et heureux propriétaires de leur maison dans les Alpes, ils seraient ravis d’apprendre la nouvelle.

Parution : 19 août 2017 – Prix broché :  16,20€ – Prix Numérique : 3,99€ – Pages : 308 – Genre : Thriller psychologique



Catégories :Thrillers

Tags:, ,

14 réponses

  1. Encore un qui est dans ma PAL 🙂

    Aimé par 1 personne

  2. Tout de suite dans ma liste à lire!!! Du cynisme, une maîtrise d’une ambiance assez malsaine, sans effusion d’hémoglobine et pourtant un vrai bon thriller… c’est tout ce que j’aime!

    Aimé par 1 personne

  3. Rhoooo ça donne envie là Julie.
    Encore une découverte que tu me fais faire !

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :