L’Affaire Marie Besnard de Julien Moca et Laurent Seigneuret

L’idée d’aborder les affaires criminelles sous forme de bande dessinée est très intéressante, même si le format, court, ne permet pas d’approfondir le sujet. Cela reste une bonne mise en bouche qui m’a poussé à me renseigner sur Marie Besnard,  » l’empoisonneuse du siècle « , femme imposante avec une voix de petite fille, soupçonnée d’avoir empoisonné douze personnes à l’arsenic, dont sa famille et son mari Léon… 

L’affaire a bouleversé l’opinion publique et a monopolisé l’attention de la France pendant plus de 12 ans, notamment à cause de l’absence de mobile.

L’album est agréable, l’histoire d’origine n’est pas déformée, sans aucun parti pris sur la  culpabilité ou non de Marie-Besnard. Le scénario est intéressant et les dessins réalisés avec talent, avec une belle mise en couleur.

4° de couverture

Marie Besnard, surnommée la  » bonne dame de Loudun  » ou  » l’empoisonneuse du siècle « , une femme imposante avec une voix de petite fille, fut soupçonnée d’être une tueuse en série et reste au centre d’une des plus grandes énigmes judiciaires française du XXe siècle. Le 21 juillet 1949, Marie Besnard est inculpée de meurtre : douze personnes proche d’elle ont été empoisonnées à l’arsenic, dont son propre mari, Léon Besnard, mort en 1947. L’histoire se déroule dans la petite cité de Loudun, dans le département de la Vienne. Après trois procès qui durèrent plus de dix ans – le premier se tint à Poitiers -, Marie Besnard, accusée et menacée de la peine capitale, fut libérée en 1954 puis acquittée par la cour d’assises de Gironde le 12 décembre 1961. Ce feuilleton judiciaire mobilisa la France entière pendant toute une décennie.

Parution : 24/10/2011 – Éditeur : De Borée – Pages : 48 – Genre : affaire criminelle, bande dessinée

Laurent Seigneuret nourrit depuis son enfance une passion pour la bande dessinée. C’est à l’occasion de festivals qu’il rencontre et noue des amitiés avec de nombreux auteurs.
Avec son ami Bruno Rocco , qui le conseille, il découvre un autre univers BD que celui qu’il connaissait jusque là.Autodidacte, il n’aborde la BD qu’en 2007, avec l’adaptation de Pierre Makyo du Roman d’Eliette Abecassis Le Trésor du temple. Il réalise ses trois premiers albums chez Glénat.ETnbsp;Puis avec le scénariste Julien Moca, il signe chez de Borée L’affaire Marie Besnard dans les grandes affaires criminelles.
Après une rencontre à Angoulème avec Hervé Richez, il signe, avec au scénario Edouard Chevais Deghtone, Carlisle un western racontant l’arrachement d’enfants indiens à leurs familles pour être envoyés dans des écoles dont la devise est « Tuer le sauvage pour sauver l’homme. » (Diptyque aux éditions Bamboo, collection grand angle). La même année, avec le scénariste Philippe Zytka, il signe chez Soleil, Les échappés, un diptyque sur les pilotes de planeurs durant les premières heures du débarquement en Normandie.

Julien Moca est un jeune angevin qui erre, depuis pas mal d’années déjà, dans le milieu de la bande dessinée. Parallèlement à ses études universitaires sur l’histoire du neuvième art (une maîtrise et un master sur le sujet), Julien Derouet, de son vrai nom, participe activement à l’organisation d’Angers BD, festival pour lequel il co-anime des conférences avec son vieil ami Luc Révillon. Aujourd’hui Julien se lance dans l’écriture de scénarios. Ce n’est pas un hasard si sa première BD a pour héroïne une fouine, tant il aime la bande dessinée animalière. D’autres projets sont en cours, dont un drame familial se déroulant entre 1945 et 1970… Comme quoi ses études d’histoire finissent enfin par lui servir !



Catégories :Romans graphiques, Thrillers

Tags:, , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :