Un livre, un extrait… Apprendre à se noyer de Jeremy Robert Johnson

« Si jamais il meurt, je me tuerai. »

« Quoi ? »

« C’est la fin s’il meurt. Je ne pourrai pas le supporter en ce monde. Je l’aime trop. »


Elle énonçait un fait. Le soleil brille. Le vent souffle. S’il meurt, moi aussi.
Ce fut à ce moment-là que l’homme comprit enfin qu’une partie d’eux-mêmes avait déjà disparu dès l’instant où cette nouvelle vie était née au monde. Ils étaient devenus un sein nourricier, un cocon protecteur, sagesse et amour, mais désormais leurs vies étaient dédiées à celle de l’enfant et ils priaient à son autel.

Parution : 26 août 2021 – Éditeur : Cherche Midi – Traduction : Jean-Yves Cotté – Pages : 160 – Genre : littérature américaine, fable initiatique,

Quelque part dans la jungle somptueuse et inquiétante d’un pays d’Amérique du Sud, un père emmène son fils pêcher, l’autorisant pour la première fois à s’aventurer au milieu d’un fleuve dont les eaux se révèlent aussi dangereuses que généreuses. Ce rite d’initiation va bientôt tourner au cauchemar lorsque le jeune garçon disparaît subitement. À la recherche de son enfant, l’homme débarque sur un rivage hostile, peuplé de tribus, de chamans et de sorcières.



Catégories :Un livre, un extrait...

2 réponses

  1. La couverture est mystérieuse et ce que tu en dis renforce ma curiosité. Je le note. Merci Julie 🙂

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :