La femme muette de Mathieu Albaïzeta

En ce jour spécial pour nous les femmes, j’avais envie de repartager avec vous, une de mes lectures marquantes de 2021, sur la place de la femme.

Ce n’est ni un énième livre sur le droit des femmes, ni un énième essai littéraire, c’est « La femme muette » de Mathieu Albaïzeta qui rend un bel hommage, à mon humble avis, aux femmes qui survivent comme elles peuvent.

A toutes ces femmes muettes et silencieuses, à toutes ces femmes muettes qui ont tant à exprimer. A toutes ces femmes dont les silences sont autant de blessures.

A toutes ces femmes dont les silences sont autant de cris, de rage et de révolte. A tous ces cris qui restent coincés dans les gorges silencieuses. Gorges nouées par l’étouffement tant physique que psychologique. A toutes ces femmes qui restent, qui se taisent au point de ne plus savoir parler. A toutes ces femmes, l’auteur rend hommage, sans jamais juger, en simple spectateur il couche les mots pour évoquer les maux de toutes les Louise…

Les cris n’ont parfois pas besoin de faire du bruit, il suffit de les étouffer pour qu’ils nous dévorent de l’intérieur, comme l’acide qui vient ronger toute velléité.

Si tu veux être heureux, ne fait pas ce que tu peux, mais fait ce que tu veux.

Parution : 20 octobre 2020 – Éditeur : Editions des Lacs – Pages : 180 – Genre : thriller-psychologique, violences psychologiques, violence, psychologie

Le 17 juin 2013, Stéphane Richard reste à la tête d’Orange, le parti socialiste essuie une nouvelle défaite à l’élection partielle de Villeneuve-sur-Lot, et Louise Andrieu est retrouvée morte à son domicile. Tous ceux dont la vie est ponctuée par la mort des autres encerclent ce qui était, il y a encore une demi-heure, le corps frêle mais vivant d’une coquette dame âgée : les gendarmes et le médecin de famille, lui aussi alerté par le veuf. Mais… Est-elle morte ce jour de juin 2013 ou un après-midi d’été, en 1963 ? Quand d’un côté, la haine remplace progressivement l’amour et que de l’autre, l’amour continue de tout pardonner, plongez dans l’abîme d’une vie subie dans laquelle le silence est… assourdissant.



Catégories :Challenge Polars et Thrillers, Thrillers

Tags:, , , , , ,

4 réponses

  1. Dans ma pal grâce à toi!

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :