La Vallée des ombres de Xavier-Marie Bonnot

31xegspri1l

Je ne savais pas trop sur quel genre de livre j’allais tomber, vu que ne je ne connaissais pas l’auteur ! Et j’ai eu une vraie claque, un vrai coup de coeur  pour ce roman  !

Une vallée enclavée, noire comme le charbon, noire comme une société complètement à la dérive, un village qui vit et subit le chômage de plein fouet, meurtri par la crise ! Alors j’ai quand même pris un ptit coup de vieux, car la Vallée des ombres est aussi une étude sur ces grèves des années 80, dont je me souviens, même si j’étais jeune, sur le syndicalisme engagé. Une partie de la population a été licenciée par cette usine qui a rejeté les habitants de la vallée sans concessions et sans remords. Tous les thèmes sont là pour donner vie au tragique.

Je me suis attachée aux personnages, à René, à son père qui sous es airs bourrus est un tendre qui a mis de côté sa famille et son bonheur pour être au service des autres. Syndicaliste dans l’âme, il y croyait,  à ces hommes et ces femmes qui se battent pour une vie meilleure, malgré le noirceur et la grisaille qui les entoure !

René a fuit cette vallée 20 ans plus tôt, incapable d’affronter la perte de son frère et surtout le regard accusateur de son père, son retour fera ressurgir les blessures et les souvenirs les plus profonds…

On va de rebondissement en découvertes, René sera confronté à ses questions, il devra pardonner pour avancer ! Car dans ce livre il est bien question de pardon.

L’auteur a une écriture tellement fluide, tellement agréable et traite avec grande justesse les petites et grandes blessures.

Un livre qui parle, qui émeut, avec de l’émotion, de l’amour, du sombre, du pardon, du tragique … C’est le reflet de l’être humain en somme !

Edition : Belfond – Parution : 03/11/2016 – Pages : 304 – Genre : Thriller

René Vasseur est une machine, un être au cuir épais qui a fait la guerre, qui a changé de nom. René Vasseur est un légionnaire. Après vingt ans d’absence, la haine au cœur, il revient dans son village natal, au fond d’une vallée industrielle dévastée par la crise. Peu à peu, surgissent les ombres du passé : la femme qu’il a aimée, l’ennemi d’enfance devenu flic, l’ami qui a basculé dans le grand banditisme, son père, ancien patron de la CGT locale, tyrannique et désabusé… Et le drame qui a bouleversé sa vie : la mort de son frère, Rémy, dix-huit ans, assassiné lors des grèves de décembre de 1986. René est-il venu venger son frère ? Pourquoi ne l’a-t-il pas secouru alors qu’il en était capable ? Pourquoi a-t-il rejoint la Légion ?



Catégories :Thrillers

Tags:,

29 réponses

  1. oui, un reflet pas toujours flateur, mais un vrai reflet 😉

    Aimé par 2 personnes

  2. Rhôôô^j’arrête pas de voir de belles chroniques et de très beaux ressentis sur ce titre…..Je ne vais pas résister longtemps….;) Merci pour ce premier coup de cœur très tentant!!!!;)

    Aimé par 2 personnes

  3. Ravie de te tenter 😉 un pur bonheur à lire!

    Aimé par 2 personnes

  4. Moi je ne résiste déjà plu : je le veux !! Mais je ne l’ai pas encore… 😦

    Aimé par 2 personnes

  5. Je sens que ça va viendre 😉

    Aimé par 1 personne

  6. Je pense qu’on ne fera pas l’impasse sur cette lecture, peut être encore une petite LC???!!!!<3

    Aimé par 2 personnes

  7. Vous avez bien raison 🙂

    Aimé par 1 personne

  8. Ok, ça n’est pas encore viendre aujourd’hui, mais je ne désespère pas…

    J'aime

  9. Je suis partante, une LC pour mars alors, le temps que je metasse la main dessus ! Je me doute que ça va viendre (enfin, j’espère), mais pour le moment, j’ai beau ne pas changer de main, je ne sens pas que ça vient 😆

    Aimé par 2 personnes

  10. Mdr………..Bon Mars ok….;)

    Aimé par 2 personnes

  11. Ce coup de coeur m’intrigue énormément!! Je le note, forcément 🙂

    Aimé par 1 personne

  12. Ah oui note! il est excellent 😉

    J'aime

  13. Et en avril ? On ne se découvre pas d’un fil ?

    Aimé par 2 personnes

  14. En mai fais ce qu’il te plaît 😉

    Aimé par 1 personne

  15. C’est le dicton oui….

    Aimé par 2 personnes

  16. Et un juin, ton mois anglais fais le bien !

    Aimé par 1 personne

  17. Celui-ci est un superbe thriller !

    Aimé par 1 personne

Rétroliens

  1. Berlin requiem de Xavier-Marie Bonnot – Ju lit les mots

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :