Le Grand Vizir de la nuit de Catherine Hermary-Vieille

Parution : 7 mars 2018 – Editions l’Archipel – Prix papier : 19€ – Prix Numérique : 14,99€ – Pages : 264 – Genre : Roman Historique

 

Les éditions l’Archipel redonnent ses lettres de noblesses au Prix Fémina de 1981, en rééditant ce titre. Et je dois dire que l’écriture poétique et l’atmosphère des milles et une nuit est un vrai plaisir.

Avant de mourir, Ahmed, veut raconter l’histoire du Vizir Djafar, afin que son souvenir perdure malgré le temps qui passe et surtout pour que le monde sache ce qui lui est arrivé. Dix soirs de suite, au péril de sa vie, il va raconter la vie de son maitre,  l’homme qu’il était, ses amours,  ses passions.

Avec un vocabulaire soutenu et une magnifique plume l’auteur nous entraine dans les dédales de son intrigue à travers des odeurs, des paysages que le lecteur sent et visualise pour son plus grand plaisir.

Il faut une certaine ouverture d’esprit pour appréhender cette lecture et surtout se détacher du XXIème siècle, pour se transposer et partir à l’aventure du Moyen-orient du XIème siècle.

Il faut se laisser bercer par la voix de cet homme qui raconte cette magnifique histoire d’amour. Une histoire d’amour torturée, impossible et certainement pas la romance à deux sous que je n’apprécie pas du tout.

Même si au départ la lecture peut sembler fastidieuse, on se laisse emporter par l’histoire de Djafar, condamné à la mort et à l’oubli, par les manipulations et le machiavélisme du Calife…

Une lecture émouvante qui nous transporte avec émotion aux côtés des protagonistes pour les faire vibrer.
Un livre qui se déguste et qui nous fait prendre le temps pour apprécier cette poésie du Moyen-Orient.

Je remercie les éditions l’Archipel pour cette magnifique lecture et particulièrement Mylène pour sa confiance.

Romancière et biographe française.

Après des études classiques, elle passe deux ans à l’École nationale des langues orientales en arabe classique. Elle se marie avec l’ingénieur Jean Vieille et part aux États-Unis pour l’accompagner dans une assignation de trois ans dans la région de New York.

Après le retour à Paris et la naissance d’un fils, en 1978, suivent plusieurs voyages au Liban alors en guerre, en tant que journaliste, et plus tard l’adoption d’une petite fille libanaise, en 1985. Elle retourne aux États-Unis, au sud de Washington, avec son mari et leurs deux enfants, puis ils s’installèrent au Texas, en Floride, à Washington et enfin à Charlottesville, en Virginie, ou ils résident.

En 1981, son premier roman, « Le Grand Vizir de la nuit », inspiré du conte « La Fin de Giafar et des Barmakides » des Mille et Une Nuits, remporte le Prix Femina.

Depuis, Catherine Hermary-Vieille alterne les biographies et les romans avec le même succès. Parmi les plus connus, « La Marquise des ombres » (1983), biographie romancée de la marquise de Brinvilliers, « L’Infidèle » (1987), Grand Prix RTL, « Un amour fou » (1991), Prix des Maisons de la Presse, « La Bourbonnaise » (2003), « Les Années Trianon » (2009), « Merveilleuses » (2011), « Le siècle de Dieu » (2013).

La plus grande part de son œuvre romanesque appartient à la veine du roman historique. « La Bête », paru en 2014, se base sur l’histoire de la Bête du Gévaudan.

En 1986, elle signe « Romy », une biographie de l’actrice Romy Schneider. En 1987, elle devient chroniqueuse à Télématin.

Catherine Hermary-Vieille a obtenu le Prix Georges-Dupau 1984 pour l’ensemble de son œuvre.

14 réflexions sur « Le Grand Vizir de la nuit de Catherine Hermary-Vieille »

  1. Le titre m’attirait (un vizir me fesait penser moyen orient, un de mes lieu géographique préféré pour les lectures), ton article me tente encore plus. Direction la PAL.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.