Fermer les yeux de Antoine Renand

L’auteur avait mis la barre bien haute avec son premier opus, « l’Empathie », il ne prenait pas de gants pour décrire l’horreur dans toute sa splendeur, en nous faisant passer, de la tristesse, de l’empathie à l’incompréhension, à la rage. Avec « Fermer les yeux », on est un cran au-dessus et on retrouve un petit clin d’œil au titre de son premier livre, puisque l’empathie est beaucoup plus présente ici.

Antoine Renand, ne perd pas de temps et nous plonge, dès le prologue dans l’horreur, et cela de manière très visuelle. Dominique Tassi, gendarme, s’endort au volant de sa voiture, bercé par la fatigue et le trop plein d’alcool… Il est accompagné de sa fille, qui n’en sortira pas vivante. Au fil des pages, on découvre un Tassi, rongé par la culpabilité, qui va tout perdre et se noyer un peu plus dans l’alcool, tout en essayant de ne pas perdre pied au niveau du boulot. Sa hiérarchie n’a pas voulu ajouter à son malheur et a couvert son alcoolisme…

« Fermer les yeux » a été écrit bien avant « l’Empathie », sous forme de scénario, j’étais donc très curieuse et impatiente. Les premiers jets d’écrivain sont parfois moins bien peaufiné… Pourtant, ici, c’est loin d’être le cas, j’ai même trouvé que l’écriture de l’auteur était beaucoup plus aboutie, avec une intrigue plus fine et plus travaillée, sans pour autant mettre de côté les personnages.

L’auteur maîtrise l’art du thriller psychologique avec ce soin apporté aux personnages qui prennent vie au fil des lignes, grandissent au fil des pages, pour finir par nous bluffer complètement ! Les personnages principaux deviennent nos compagnons, mais les secondaires ne sont pas en reste. On s’attache aussi bien à leur faiblesse qu’à leur force, au point de ressentir leurs pensées les plus profondes, même celles qui ne sont que suggérées, chaque détail apportant son lot de réponses… La suggestion fonctionne, aussi bien que les descriptions très visuelles. Le tout, porté par une plume ciselée, qui ne se perd pas en descriptions futiles venant noyer l’intrigue.

L’auteur, entretien le suspense jusqu’à la toute fin, on pense que tout se termine, mais c’est sans compter sur le retournement de situation, avec ce final étonnant et détonnant, que l’on effleure du bout des doigts, sans jamais l’imaginer,  je n’ai rien vu venir, même si je me suis posée des questions, à chaque fois, l’auteur m’entraînait ailleurs, pour me perdre…

L’auteur ne se contente pas d’un simple thriller, puisque comme dans « l’Empathie », il aime glisser une thématique sociétale, notamment sur l’appareil judiciaire en France, mais surtout, sur la place de victime d’erreurs judiciaires. Il fait, à travers l’analyse d’un de ses personnages, une fine analyse du lien entre justice et médias. Tout se joue à la télé ! On pourrait presque y croire, même si au final, on comprend bien que c’est, ici, la justice que l’on juge.

On admire la singularité de l’intrigue et son traitement. Un deuxième livre qui confirme le talent de l’auteur, que l’on retrouve dans les plus petits détails, notamment avec le titre qui prend tout son sens et sa saveur n’en devient que meilleure…

Ce livre a été lu, dans le cadre d’un partenariat avec la maison d’édition.

4° de couverture

2005. Dans un village perché d’Ardèche, la petite Justine, sept ans, disparaît.
Rapidement, les habitants s’organisent et lancent des battues dans la nature environnante.
Les recherches se prolongent jusque tard dans la nuit mais ce n’est qu’au petit matin que le gendarme Tassi découvre quelque chose…

Parution : 12 mars 2020 – Editeur : Robert Laffont – Collection : La Bête noire – Prix papier : 19,90€ – Prix Numérique : 12,99€ – Pages : 464 – Genre : Polar-Thriller-Thriller psychologique

Antoine Renand a écrit et mis en scène des courts-métrages, primés en festivals et diffusés à la télévision.  Il est l’auteur de plusieurs scénarios de longs-métrages en cours de production. « L’Empathie » (2019) est son premier roman.



Catégories :Thrillers

Tags:, , , , , ,

22 réponses

  1. J’ai adoré aussi… ❤ Une petite pépite de style et un bel hommage au genre !

    J'aime

  2. On en parle beaucoup de cet auteur. Je vais m’y mettre et je l’ai ajouté à ma PAL du coup. Merci Julie pour ce beau retour 😉

    Aimé par 1 personne

  3. J’avais déjà très envie de lire L’Empathie, j’ai maintenant très envie de lire aussi celui-ci. J’entends pas mal parler de cet auteur en ce moment.

    Aimé par 1 personne

  4. Dommage pour moi, parce que ça se déroule en Ardèche et que j’aime cette région, mais l’empathie n’est pas bien passée chez moi…

    Aimé par 1 personne

Rétroliens

  1. Challenge polar et thriller 2019/2020 – Ju lit les mots
  2. Bilan du Challenge polar et thriller 2019/2020 – Ju lit les mots

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :