Un livre, un extrait… Rivière maudite de Douglas Preston & Lincoln Child

L’eau lui emprisonna les chevilles avec un chuintement sourd et il saisit la chaussure au vol d’un geste habile.
Putain, il ne s’attendait pas à ce qu’elle soit aussi lourde, sûrement parce qu’elle était gorgée d’eau. La basket était pourtant en bon état et il la retourna, à la recherche d’un sigle ou d’une marque.
Davantage qu’il ne les vit, il sentit Amanda et le gros type à casquette s’approcher, mais il les ignora, plongé dans l’examen de la semelle. Rien. Peut-être s’agissait-il d’un prototype. Génial, il n’en tirerait que plus de fric. Il observa machinalement la plage, histoire de s’assurer que la basket jumelle ne s’était pas échouée un peu plus loin.
Ward sursauta en entendant sa sœur pousser un hurlement. Il pivota sur lui-même, le front barré d’un pli. Elle laissa échapper un cri encore plus strident, hypnotisée par la chaussure qu’il tenait à la main. Intrigué, il la retourna et constata qu’elle contenait une masse informe de couleur rose saumoné dont s’échappait une barre blanche à l’extrémité ébréchée. Il se tétanisa, son esprit refusait de comprendre ce que voyaient ses yeux.
Son père, attiré par les cris d’Amanda, accourut à toutes jambes. La voix du type à casquette parvint à Ward comme assourdie et Amanda émit des cris aigus avant de vomir sur le sable. Ward se débarrassa de la chaussure d’un mouvement brusque et tomba en arrière. Tout en pataugeant dans l’eau, son regard se posa instinctivement sur les vagues qui entraînaient inexorablement vers le rivage plusieurs dizaines de souliers de toile similaires.

Parution : 18 juin 2020 – Editions de l’Archipel –  Traduction : Sebastian Danchin – Pages : 456 – Genre : thriller, polar, suspense

4° de couverture : Pourquoi des dizaines de pieds mutilés, revêtus de chaussures vertes, sont-ils venus s’échouer sur l’île paradisiaque de Sanibel, en Floride ? Ce phénomène inexplicable et les questions qui en découlent aiguisent la curiosité de l’inspecteur Pendergast, du FBI, qui décide d’interrompre ses vacances.
POUR LE COMMUN DES MORTELS, PEUT-ÊTRE… PAS POUR L’INSPECTEUR ALOYSIUS X.L. PENDERGAST !
Nul ne sait d’où viennent ces pieds sectionnés. Ni même si leurs propriétaires sont toujours en vie. Débute alors une enquête qui mènera notre héros aux sources d’une rivière maudite… Confronté au complot le plus diabolique qu’il ait jamais eu à déjouer, l’agent spécial Pendergast va devoir redoubler de sagacité s’il ne veut à son tour servir de cobaye…



Catégories :Un livre, un extrait...

Tags:

5 réponses

  1. Fichtre fichtre, c’est qu’on aurait envie d’en savoir plus, Julie !

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :