Des vies à découvert de Barbara Kingsolver

Deux siècles, deux portraits de femme. Au XIXe, Marie, scientifique brillante et au XXIe, Willa journaliste de 50 ans qui porte sa famille. Une plume d’une rare qualité au service d’une intrigue qui porte le lecteur dans une tranche de vie. 

Des tranches de vie dont le point de rencontre est une maison spectatrice de la temporalité entre Marie et Willa… Chacune à sa manière marque les esprits, marque le lecteur pour laisser son emprunte. 
Un roman délicieux, fin, drôle, intelligent, politique, remarquablement construit, humain si humain… 

Un livre d’une grande richesse, très bien documenté, même si c’est romancé. On termine toujours un chapitre XIXe siècle avec trois, quatre mots qui vont le relier notre époque moderne.

Spéciale dédicace à la magnifique traduction, sans laquelle la saveur de la lecture n’aurait pu être pareil.

J’ai eu le plaisir de partager mon avis sur l’émission « un livre un jour » que vous pouvez regarder ici

Dans ce nouveau roman, Barbara Kingsolver interroge la place des femmes dans la famille et dans l’histoire à travers deux héroïnes : Willa Knox, journaliste indépendante qui doit aider son fils en pleine crise existentielle et Mary Treat, scientifique émérite largement oubliée malgré sa proximité intellectuelle avec Darwin. Ce qui lie les deux femmes : un charisme irrésistible, un intense besoin de liberté et… une maison. D’une époque à l’autre, du XXIe siècle au XIXe siècle, Barbara Kingsolver dresse un portrait saisissant de vérité de l’Amérique, mêlant avec brio le romanesque et le politique. 

Parution : 19 août 2020 – Éditeur : Rivages – Traducteur : Martine Aubert Pages : 576 – GenreSociété, thriller psychologique,

Barbara Kingsolver est une écrivaine américaine. Sous forme d’essais, de nouvelles ou encore de poèmes, ses écrits reflètent son intérêt pour la justice sociale et la biodiversité.

Lorsqu’elle est âgée de sept ans, ses parents l’emmènent au Congo où son père officie en tant que médecin.

Barbara Kingsolver décide de quitter le Kentucky, qui ne lui offrait pas l’avenir qu’elle souhaitait, pour l’Indiana où elle devient diplômée en Biologie. Après avoir poursuivi ses études en écologie et biologie à l’Université d’Arizona, elle y devient écrivain scientifique. Souffrant d’insomnie, elle se met a écrire « L’ arbre aux haricots » et commence ainsi sa carrière de romancière. Dans ses romans, elle traite avec un certain humour des thèmes pourtant sérieux de la défense de la nature, des réfugiés, du sens de l’indépendance ou de la sensualité qui s’affirme à chaque époque de la vie.

Dans « Un autre monde », elle fait vivre un jeune garçon entre Mexique et États-Unis. Elle y évoque aussi bien les manifestations de vétérans et leur répression violente sous Hoover, que les amours de Frida Kahlo et de Léon Trotsky, son assassinat en 1940 ou que le Maccarthisme qui vient à bout du jeune héros. Ce roman a reçu le Prix Orange pour la fiction en 2010.

Elle partage son temps entre sa ferme des Appalaches et l’Arizona, avec son deuxième mari, Steven Hopp, et ses deux filles.



Catégories :Challenge Polars et Thrillers, Contemporain, Thrillers

Tags:, , ,

4 réponses

  1. C’est bien de te voir à la télé, Julie ! 🙂

    Aimé par 1 personne

Rétroliens

  1. Des vies à découvert, Barbara Kingsolver – Pamolico, critiques romans, cinéma, séries
  2. Bilan du Challenge polar et thriller 2020-2021 – Ju lit les mots

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :