Premières lignes… Les survivants de Jane Harper

Prologue :

Elle aurait – presque – pu faire partie des survivants.

Dressée là, sa silhouette se détachant dans la lumière pâle, dos tourné et l’eau salée lui léchant les pieds. Puis elle bougea. Rien qu’un infime basculement du poids, le va-et-vient d’un souffle, mais assez pour briser l’illusion avant qu’elle ne s’impose tout à fait.

Elle regardait toujours au loin, fixant une chose que lui-même ne distinguait pas dans l’obscurité. Quelque part, une vague se brisa et la mer déferla, fraîche et même un peu froide contre les jambes de l’homme, son pétillement blanc encerclant ses mollets nus à elle. Il la vit baisser sa main libre pour ramener sa jupe au-dessus des genoux. L’air était voilé d’une fine brume et le tee-shirt de la femme collait à son dos et à sa taille.

La mer enfla de nouveau, et cette fois la force du contre-courant lui fit faire un pas vers elle. Elle ne le remarqua pas. Son visage était à présent incliné vers le bas, la chaîne en argent de son collier scintillant sur sa clavicule, tandis qu’elle se penchait pour examiner quelque chose dans l’eau. Elle relâcha l’ourlet de sa jupe au moment où une vague déferlait de nouveau, et leva la main pour repousser sa queue-de-cheval tombée sur une épaule. Ses cheveux, éclaboussés, étaient lourds. Une mèche s’était retrouvé piégée au coin de sa bouche et elle la libéra, ses doigts glissant le long des lèvres. Une tension s’empara de la poitrine et des épaules de l’homme.

Si tu dois vraiment le faire…

Cette pensée murmura, couverte par le grondement des flots. Le retour de vague l’aspira de nouveau. Il résista, brièvement, avant de faire un autre pas.

Cette fois elle l’entendit, ou au moins la sentit. Une perturbation du rythme naturel s’écoulant autour d’elle.

Si tu dois vraiment le faire…

Elle releva la tête. Il avala une brusque bouffée d’air iodé.

Fais-le maintenant.

Parution : 5 mai 2021 – Éditeur : Calmann-Lévy – Pages : 416 – Genre : thriller, polar, policier, drame


Kieran Elliott, trentenaire vivant à Sidney, retourne en basse saison dans sa ville natale d’Evelyn Bay, minuscule station balnéaire de Tasmanie. Ce court séjour familial fait aussitôt resurgir des souvenirs douloureux : douze ans plus tôt, à cause d’une aventure peu prudente en mer avec sa meilleure amie Olivia, deux hommes venant à leur secours ont disparu dans les flots. Depuis ce drame, de nombreux autochtones se méfient de Kieran. À peine est-il de retour que le cadavre d’une jeune femme est retrouvé sur la plage: la colocataire d’Olivia. Tous les regards se braquent sur Kieran. Est-il un bon père de famille qui a la malchance de subir les médisances d’une petite communauté recluse ? Ou est-il vraiment un sale type ? Bientôt, la vérité éclatera au grand jour…



Catégories :Premières Lignes...

Tags:

5 réponses

  1. Une auteure que j’apprécie énormément ! 😉🙂

    Aimé par 1 personne

  2. Moi aussi 😉 Il faut reconnaître que c’est grâce à de bonnes traductions que l’on a la chance de la lire 😁

    Aimé par 1 personne

  3. Tellement important ce travail de traduction. Parce qu’en VO j’aurais un peu de mal 😉

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :