Qui se cache derrière la nouvelle rubrique de Marceline Bodier

J’ai rencontré Marceline dans le cadre du Prix des Auteurs Inconnus, 2019 en tant que jurée. Suite à notre sollicitation à Virginie et moi, elle a rejoint l’équipe du prix en coulisse.

Nous avons eu l’occasion de nous rencontrer lors du « Prix 20 minutes du roman » pour lequel nous avons eu le plaisir de faire partie du jury.

Marceline, je suis ravie de t’accueillir sur ce blog, sur lequel tu as carte blanche pour le choix de tes articles. J’ai hâte de pouvoir te lire et faire découvrir des sujets différents des miens, avec une rubrique dédiée.

La parole est à Marceline :

En 2017, j’ai commencé à poster de petites critiques littéraires sur Babelio.

J’y étais toute seule, je débarquais, mais je me suis bien amusée : je me rappelle notamment avoir listé une dizaine d’histoires drôles tirées de « Le mot d’esprit et l’inconscient » de Freud et les avoir postées au rythme d’une par jour, dans l’indifférence générale.

Ou encore, j’ai pris le contre-pied total d’un livre de développement personnel en postant une critique qui relevait de l’analyse statistique. C’est un peu comme si j’avais flâné sur les pelouses des critiques littéraires avant d’en emprunter les chemins.

Aujourd’hui, je n’aurais plus le temps de faire tout cela, et c’est une bonne chose, parce que ça signifie que je ne suis plus seule dans mon coin – mais aïe, je me rends compte qu’on dirait presque que je parle d’un bon vieux temps…

Et puis j’ai commencé à donner mon avis sur des livres auto-édités et à partir de là, j’ai été sollicitée et tout s’est enchaîné : je suis devenue une boulimique de l’exploration de tout ce qui se fait (ou presque) dans le monde de la chronique littéraire.

Rien de ce qui m’est arrivé n’a été prémédité, tout s’est fait de fil en aiguille et a été possible parce qu’en 2020, les réseaux sociaux existent. Parfois, ils ont du bon…

La littérature blanche, m’apparaît à la fois comme la plus diverse, la plus foisonnante, et celle où on ne peut avoir qu’une certitude : on va être surpris. Pourtant, je lis aussi des polars et il m’arrive de faire des incursions dans la littérature de l’imaginaire ou la romance.

Si j’étais un écrivain…

Stefan Zweig. Parce que c’est infiniment troublant que le livre qui décrit le mieux ma propre difficulté à être une femme « La lettre d’une inconnue » ait été écrit par un homme…

Belle transition pour parler de Marceline Bodier auteure de « La fille au mitote » un roman mêlant psychologie et initiation auto-publié, que vous pouvez trouvez en version papier ou numérique.

Mitote (prononcez mi-to-té) : définit chez les Toltèques l’inconscient, qui crée une sorte de brouillard – fait de nos secrets – entre les autres et nous. Été 1979. Stéphane, Jean-Jacques, Blaise et Agatha vivent un été enchanté, bercés par la musique de Led Zeppelin et leurs rêves de gloire. Devenus inséparables, les trois garçons emménagent ensemble à Nancy pour poursuivre leurs études. Une vie de fêtes et d’insouciance… ou presque, car Stéphane, jeune homme solaire et talentueux, est aussi jalousé qu’admiré par ses camarades. Lorsqu’il est retrouvé assassiné, tous sont suspectés, en vain. 2008. Le fils de Stéphane essaye de résoudre enfin le mystère de la mort de son père, mais aussi de mieux connaître cet homme qui ne l’a pas élevé. Il entraîne avec lui la fille de Jean-Jacques, qui cherche à lever le voile sur les secrets de sa famille. Un roman à l’atmosphère envoûtante sur le passage à l’âge adulte, qui prend le temps d’explorer les zones d’ombre de l’âme humaine.

Je vous invite à lire son interview en tant qu’auteure ici

Marceline a obtenue Le Prix des Etoiles 2017 pour « La Fille au mitote » et pour aller plus loin, vous trouverez l’avis d’un contributeur sur 20 minutes

Bienvenue Marceline !



Catégories :Catégories

4 réponses

  1. Merci infiniment Julie de m’accueillir sur julitlesmots ! Et merci Nath pour ton commentaire. Le parcours très riche est celui de Julie, qui sait nouer inlassablement des liens dans la sphère des blogueurs littéraires pour transformer les moments de lecture (solitaires par excellence) en occasions de nous parler et de partager nos passions…

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :