Lauréat du Prix des Auteurs Inconnus – Catégorie « Littérature noire » : Le palais des innocents de Franck Schemer

Parmi les 40 soumissions reçues pour la catégorie « Littérature noire », ce livre a remporté le 15 décembre le Prix des Auteurs Inconnus. Le palais des innocents, a marqué le jury avec son intrigue qui plonge le lecteur dans les peurs enfantines, les croyances de nos terroirs et les contes célèbres.

Franck Schemer s’est inspiré des ruines du château d’Engelbourg, dont la démolition est ordonnée par Louise XIV. La grosse tour du donjon se brise en plusieurs parties ; l’une d’entre elles qu’on surnomme « l’œil de la Sorcière », théâtre de cultes étranges, de légendes. Il ne fallait qu’un pas à l’auteur, pour y mêler un des contes les plus célèbres de la littérature, où les peurs enfantines sont poussées à l’extrême.

Peu de thrillers, romans usent de la thématique des enfants, de leurs peurs les plus primaires et de la manière dont ils peuvent confondre les rêves, les illusions avec la réalité.

L’auteur nous entraîne dans une intrigue beaucoup plus complexe qu’il n’y parait, flirtant avec le fantastique, pleine de suspense, aux rebondissements aussi inattendus que machiavéliques, teintée d’une atmosphère sombre, parfois à la limite du suffocant.  

Malgré l’exploitation de plusieurs pistes, destinées à perdre le lecteur, l’auteur distille avec parcimonie les éléments qui s’imbriquent parfaitement, en livrant au fil des pages les réponses et les révélations aussi étonnantes que machiavéliques.

La psychologie des personnages, est finement détaillée, apportant à ce roman choral un rythme et une densité qui sert l’intrigue avec brio, jusqu’au dénouement final qui ne pourra que scotcher les lecteurs.

En bref, c’est un livre que j’ai lu avec grand plaisir pour sa construction et son intrigue diablement bien construite et bien pensée !

Parution : 19 juillet 2021 – Éditeur : La Rémanence Pages : 440 – Genre : thriller, légendes, thriller psychologique, roman noir

La petite ville de Thann, en Alsace, est depuis cinq années consécutives le théâtre de sombres évènements. Tous les ans, à la même date, un enfant est retrouvé mort, assassiné par un coupable guère plus âgé que lui. Pour Bernard Cornière, chargé de l’enquête, une donnée corse l’affaire : sur l’ensemble des meurtres de cette série noire, l’assassin est toujours la victime suivante.



Catégories :Thrillers/Polars

8 réponses

  1. Entre la psychologie des personnages et l’ambiance, ce thriller a tout pour me plaire 🙂

    Aimé par 1 personne

  2. Merci pour la découverte dame Julie 🤩

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :