Un livre, un extrait… Le Der des ders de ses amis de Brian B. Merrant

« Je n’ai que deux exigences à te soumettre et promets-moi de t’y plier : sois bien sage, et ne fais jamais la guerre ! Mon cher petit Louis, la guerre est vraiment une chose affreuse. »

Lorsque la guerre est déclarée en 1914, les orphelins de la Haute-Barde en âge de combattre sont réquisitionnés. Joseph, taiseux et solitaire, est le plus jeune d’entre eux.

Outre les combats, Joseph découvre la vie dans les tranchées avec ses surprises et ses rares instants de fraternité. Ces évènements, s’ils semblent inconcevables, sont pourtant réels et ne devraient pas être tus ni oubliés.

Il souhaite alors, dès le début du conflit, témoigner de ce qu’il voit à son ami Louis resté à l’orphelinat.
Mais Louis n’est pas un ami ordinaire, et ce dernier lui répond…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.