Le Der des ders de ses amis de Brian Merrant

PicsArt_07-13-01.22.52.jpg

 

 

 

 

Parution : 14/12/2018 – Auto-édition Prix papier : 4,49€ – Prix numérique : 0,99€ – Pages : 56 – Genre : thriller-historique, drame

Un sujet difficile à évoquer, pas évident à appréhender, pourtant Brian B. Merrant, le fait de belle manière, dans cette nouvelle de 56 pages. Arriver à captiver le lecteur avec une nouvelle n’est déjà pas chose aisée, quand en plus l’auteur décide de lui donner une forme épistolaire, l’exercice se complique. J’étais donc curieuse de voir comment l’auteur allait aborder la bête… Et, je dois dire que j’ai été agréablement surprise.

Vous me direz 56 pages, c’est court pour être surprise… Que nenni, car ici la forme, la plume, l’intrigue sous fond de première guerre mondiale, les personnages tout est bien posé.

De par sa longueur, le récit plonge directement dans l’intrigue avec la déclaration de la première guerre mondiale en 1914, et la présentation des orphelins de la Haute-Barde réquisitionnés. C’est à Joseph, le plus jeune orphelin, taiseux et solitaire, que l’auteur va nous faire suivre à travers sa correspondance avec son chat. Cela aurait pu être rigolo, je dois dire qu’au départ c’est ce que je me suis dis… Mais c’est beaucoup plus profond qu’on ne le pense. Cette anecdote ne fait que mettre le doigt sur la jeunesse du personnage principal qui n’est qu’un enfant, qu’on envoie à l’abattoir.

En 56 pages, l’auteur a réussi à m’émouvoir mais surtout à me montrer qu’il a du talent, même si le style littéraire est simple, certainement pour rendre la lecture accessible au lectorat plus jeune. Et surtout, cela met l’accent sur la jeunesse du personnage principal, à travers cette correspondance intime entre Joseph et Louis qui est émouvante.

Emouvante, car suspendue entre deux mondes, entre la vie et la mort, qui peut faucher ce gamin qui n’avait rien demandé…

Ce livre a été sorti de ma PAL…

Aixois de 28 ans, il a été rédacteur technique dans l’industrie vinicole puis planificateur avant de se consacrer à l’écriture. Nominé au Prix Concours de l’Auteur Indépendant 2017, avec son livre « Espoir, sors-moi du noir »

6 Comments

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.