Pièces détachées de Phoebe Morgan

Ces dernières années, on voit fleurir une nouvelle tendance dans le thriller, avec des personnages ordinaires, confrontés à une situation qui fait basculer leur vie bien calme et bien rangée. 

Communément désigné par le terme thriller domestique, ce registre met l’accent sur ces petits rien auxquels une personne lambda peut être confrontée dans son quotidien, soit un passé qui ressurgit, un secret de famille qui vient pourrir la vie, un voisin qui vous espionne… Bref tout ce qui concerne l’entourage proche ou éloigné qui peut avoir un impact, mais qui décide un jour de vous pourrir la vie… 

Le thriller domestique met donc l’accent sur la psychologie des personnages avec les faiblesses des uns et des autres, tout le monde est suspect… Surtout le personnage principal…

Phoebe Morgan, dont c’est le premier roman, joue sur ces codes, pour nous offrir un bon thriller domestique, thriller choral porté principalement par Corinne et par le personnage mystère, dont nous apprenons à connaître peu à peu les secrets et les motivations. Cette construction est intéressante, car ce personnage s’immisce aussi bien dans la vie de Corinne, que dans celle du lecteur. 

Le mystère entoure ces petites pièces détachées qui apparaissent, faisant monter l’angoisse de Corinne, pour le plus grand bonheur du lecteur, tout en donnant un éclairage sur leur provenance et sur le passé, mis peu à peu en lumière.

C’est savamment dosé pour maintenir l’intérêt du lecteur, avec différents personnages secondaires qui passent tous par la case suspects, pour enfin les écarter en distillant les révélations peu à peu, à travers des manipulations que nous n’aurions pas soupçonné…

Une belle traduction qui met en exergue une écriture fluide, une intrigue bien construite qui permet au lecteur de s’immerger complètement et surtout un final avec un très bon retournement de situation, avec une révélation bien construite.   

4ème de couverture

Corinne, Londonienne de 34 ans, a déjà eu recours à trois FIV. Mais cette fois, elle en est sûre, c’est la bonne. Elle va tomber enceinte. Cette cheminée miniature en terre cuite, qu’elle découvre un matin sur le pas de sa porte, n’est-elle pas un signe du destin ? Cette cheminée coiffait le toit de la maison de poupée que son père adoré – célèbre architecte décédé il y a bientôt un an – avait construite pour elle et sa sœur Ashley quand elles étaient enfants. Bientôt, d’autres éléments de cette maison de poupée font leur apparition : une petite porte bleue sur le clavier de son ordinateur, un minuscule cheval à bascule sur son oreiller… Corinne prend peur. Qui s’introduit chez elle ? Qui l’espionne ? La même personne qui passe des coups de téléphone anonymes à Ashley ? Y a-t-il encore quelqu’un en qui la jeune femme puisse avoir confiance ?

Parution : 18 juin 2020 – Editeur : L’Archipel Pages : 384 – Traduction : Daniele MomontGenreThriller- thriller domestique

Phoebe Morgan est directrice de rédaction à la maison d’édition HarperCollins et écrivaine. « Pièces détachées » (« The Doll House », 2017), son premier roman, a immédiatement connu le succès outre-Manche.



Catégories :Challenge Polars et Thrillers, Thrillers

Tags:, , , , , ,

6 réponses

  1. Contente de voir que tu as bien aimé aussi 😀

    Aimé par 1 personne

  2. J’ai malheureusement peu accroché avec les personnages, ce qui a déteint sur ma lecture…

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :