Ces orages-là de Sandrine Collette Lu par Marie Bouvet

C’est avec son dernier livre que je fais connaissance avec la plume de Sandrine Colette, en format audio. Un format que je voulais tester depuis quelques années, même si j’avais déjà écouté des extraits, c’est le premier que je termine.

Au début, j’ai été assez déstabilisée par la voix de la narratrice, Marie Bouvet, que je trouvais monocorde, basse et finalement sa voix et le ton utilisé sont, bien contraire, raccord à l’intrigue. Elle arrive à donner vie au personnage, à faire éclore ses sentiments pour que l’on s’imprègne du livre.

Sandrine Colette, use de la thématique de la violence subie par les femmes, mais en la prenant à contresens, puisqu’elle le fait par le biais de la reconstruction. J’ai d’ailleurs trouvé cela très intéressant, car il ne suffit pas de fuir ces relations toxiques, pour que tout rentre dans l’ordre. Il faut souvent des mois, des années, pour s’extraire de la peur, du manque de confiance et commencer à se reconstruire.

La plume de l’auteure est concise et incisive et ne s’embarrasse pas de longues descriptions, ce qui rend le sujet encore plus réel, palpable. Le phrasé court, aurait pu entraîner une cassure dans la fluidité du récit, or, il n’en est rien, cela donne au contraire un certain dynamisme, une tonalité où l’angoisse et les interrogations du personnage prennent une dimension où la redondance, parfois, met le doigt sur la peur viscérale qui continue à la poursuivre malgré sa fuite. Clémence a quitté Thomas, elle s’est échappé des griffes d’un manipulateur, pervers, mais elle continue de le voir, de le sentir. Elle sent qu’il l’épie, elle sait qu’il va la retrouver… L’obsession est aussi destructrice que la relation toxique. Entre la plume de Sandrine Colette et la voix de Marie Bouvet, cette tension est palpable et donne toute sa dimension à cette histoire.

On pourrait parfois penser que Clémence ressasse sa douleur, sa peur, mais il faut avoir à l’esprit que sortir d’une relation toxique ne se fait pas du jour au lendemain, que c’est une reconstruction et je dirais même une nouvelle construction. Ce genre de relation toxique, détruit tout ce qui fait que l’on est, pour devenir une autre personne.

Suis-je sortie de cette expérience convaincue ? J’ai toujours hésité à me lancer dans ce format, mais ayant mille choses à faire, je me suis dit que c’était un bon moyen pour continuer à « lire ». J’ai apprécié l’écoute de ce livre, et c’est la narration qui lui donne tout son sel. En revanche, impossible de faire autre chose, et cette sensation de passivité, m’a vraiment dérangé.

Pour se faire un réel avis, il faut que j’en écoute d’autres. J’en ai d’ailleurs deux autres en attente, dans des genres totalement différents. Certains genres doivent se prêter plus volontiers à l’audio, je ne sais pas. Mais je vous en parlerais.

Parution : 6 janvier 2021 – Éditeur : JC Lattès – Durée : 5 heures et 45 minutes – Genre : thriller, thriller psychologique, violence faites aux femmes

Clémence a trente ans lorsque, mue par l’énergie du désespoir, elle parvient à s’extraire d’une relation toxique. Trois ans pendant lesquels elle a couru après l’amour vrai, trois ans pendant lesquels elle n’a cessé de s’éteindre.
Aujourd’hui, elle vit recluse, sans amis, sans famille, sans travail, dans une petite maison fissurée dont le jardin s’apparente à une jungle.
Comment faire pour ne pas tomber et résister minute après minute à la tentation de faire marche arrière  ?



Catégories :Challenge Polars et Thrillers, Thrillers

Tags:, , , , , ,

21 réponses

  1. Son précédent roman était formidable. Jamais encore essayé les livres audio. Une expérience à tenter 🙂 Merci pour ta jolie critique Julie 🙂

    Aimé par 1 personne

  2. J’ai son précédent dans ma PAL, j’espère pouvoir le sortir… Oui une expérience déconcertante mais à tenter 🙂 Merci à toi 😉

    Aimé par 1 personne

  3. Je ne suis pas sûre d’apprécier une lecture audio: ce livre demande de se plonger dans une certaine ambiance, la lecture simple s’y prête bien.

    Aimé par 1 personne

  4. J’ai au contraire trouvé que l’ambiance se prêtait bien à une immersion grâce à l’écoute. Et je ne suis pourtant pas une fan de livres audios

    J'aime

  5. Je n’arrive toujours pas à me faire à ce format !

    Aimé par 2 personnes

  6. J’ai eu du mal aussi, mais ça peut être une alternative intéressante pour ceux qui ne peuvent pas lire. Après je pense que certains genres s’y prêtent plus facilement

    Aimé par 1 personne

  7. Les livres audios, je n’ai jamais été tentée de le lire… enfin, de les écouter 😆

    Aimé par 1 personne

  8. Je suis curieuse de savoir ce que cela donnait d’écouter un livre et de sentir vibrer les mots comme on écoute une musique. C’est assez étrange. Mais je pense franchement que cela peut se prêter à certains genres. Par contre c’est le côté passivité qui me dérange..

    Aimé par 1 personne

  9. Je ne suis pas fan des lectures à voix haute, je dois fermer les yeux pour m’immerger dans le texte lu, et j’imagine ma écouter un livre avec tout le temps les yeux fermés 😆

    Aimé par 1 personne

  10. Figure toi que je suis comme toi ! Du coup j’écoute avec le casque, si non impossible d’écouter.

    Aimé par 1 personne

  11. Un livre que j ai noté 🤩

    Aimé par 1 personne

  12. Curieuse de ce que tu en penseras !

    Aimé par 1 personne

  13. Oula pas prévu dans l immediat mais ça va venir 🤩

    Aimé par 1 personne

  14. Je pense que mon cerveau commencerait à partir sur la lune si on me lisait l’histoire à voix haute, ou alors, je m’endormirais 😆

    Aimé par 1 personne

  15. Promis je te dirai 😉

    Aimé par 1 personne

  16. Ah mais je comprends tellement ! J’aime lire et cela ne changera pas ! Je pense que je m’endormirais :-p

    Aimé par 1 personne

Rétroliens

  1. Sandrine Collette – Ju lit les mots

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :