La citation du jour de Ernest Hemingway

« Aucune chasse ne vaut la chasse à l’homme, et ceux qui ont longtemps chassé des hommes armés, qui ont aimé ça… ne trouvent plus jamais saveur à autre chose. »

Ernest Miller Hemingway est un écrivain et journaliste américain.

Fils d’un médecin, gynécologue obstétricien, et d’une fille de commerçant, chanteuse d’opéra, avec qui il fut toute sa vie en conflit, il est le 2ème de six enfants. En 1913, il entre au lycée et délaisse la pêche et la chasse pour le sport. Ses premiers écrits paraissent dans la revue littéraire de l’école. En 1917, il refuse de suivre des études universitaires et entre comme journaliste au Kansas City Star.

Lorsque la guerre éclate, il n’est pas incorporé à cause d’un œil défaillant. Il se fait engager par la Croix-Rouge et rejoint le front où il est blessé aux jambes par une explosion de mortier : essayant de sauver un camarade, il est mitraillé mais parvient quand même à revenir au centre de secours. Ces événements vont servir de fondement à son roman « L’Adieu aux armes » (1929).

En 1922-1923, il vient vivre à Paris avec sa première épouse. Au cours de cette période, il rencontre et subit l’influence des écrivains et des artistes modernistes des années 1920 connus sous le nom de Génération perdue. Son premier roman, « Le Soleil se lève aussi« , est écrit en 1926. Divorcé et remarié de nouveau, il part pour l’Espagne et prend position en faveur des républicains durant la Guerre civile espagnole en tant que journaliste, ce qui lui permet d’écrire « Pour qui sonne le glas » (roman qui le rend d’autant plus célèbre, publié en 1940 après la victoire des Franquistes en Espagne). C’est pendant cette période qu’il rencontre Malraux.

Durant la Seconde Guerre mondiale, il participe au débarquement et à la libération de Paris. Il était alors marié pour la troisième fois. Mariage qui se termine après la guerre. En 1946, il se remarie une quatrième et dernière fois.

En 1952, il publie « Le Vieil Homme et la Mer » qui reçoit, un an plus tard, le Prix Pulitzer. En 1954, il reçoit le Prix Nobel de littérature «pour le style puissant et nouveau par lequel il maîtrise l’art de la narration moderne, comme vient de le prouver « Le Vieil Homme et la Mer »»).

Atteint de diabète et devenant aveugle, il se suicide en 1961. Le dossier médical d’Hemingway, montre qu’il souffrait d’hémochromatose (une maladie génétique qui provoque de sévères dommages physiques et mentaux).



Catégories :La citation du jour

2 réponses

  1. Fan de cet auteur !!!

    Aimé par 1 personne

  2. Je le découvre par certaines citations et j’ai bien envie de le découvrir 🙂

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :