La citation du jour de Amy Tan

« Qui sait d’où vient l’inspiration ? Elle émane peut-être du désespoir, des petits coups de pouce du destin, ou de la bienveillance des muses. »

Amy Tan : Née aux États-Unis de parents chinois, Amy Tan a 14 ans quand elle perd son père et son frère aîné à un an d’intervalle et part vivre à Montreux, en Suisse, avec sa mère et son frère cadet. Lorsqu’elle est adolescente, elle rencontre souvent des problèmes culturels dans sa relation avec sa mère.

De retour aux États-Unis elle obtient une maîtrise en linguistique et travaille comme orthophoniste, décevant ainsi les espoirs de sa mère de la voir médecin ou pianiste. Lorsqu’à trois reprises son analyste s’endort lors de ses séances, elle décide d’abandonner sa thérapie pour se consacrer à l’écriture.

En 1989 paraît ‘The Joy Luck Club’, suivi de ‘The Kitchen God’ s Wife’ (1991), ‘The Hundred Secret Senses’ (1995), ‘The Bonesetter’s Daughter’ (2001) ainsi que deux livres pour enfants, ‘The Moon Lady’ (1992), ‘Sagwa The Chinese Siamese Cat’ (1994), et un recueil d’essais ‘The Opposite of Fate : A Book of Musings’. Les sujets récurrents d’Amy Tan sont les relations mère-fille et ce que signifie de grandir en tant que Sino-américaine de première génération.



Catégories :La citation du jour

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :