La Petite Menteuse de Pascale Robert-Diard ou la naissance d’une victime…

La romancière et chroniqueuse judiciaire au Monde Pascale Robert-Diard, nous plonge avec talent dans les atermoiements d’Alice, avocate, qui décide de soutenir Lisa, la petite menteuse.

Au premier rendez-vous, Lisa revient aux prémices de son histoire, lorsqu’elle avait quinze ans. Elle raconte sa famille, le divorce, l’impression d’être transparente, elle est mal dans sa peau, jusqu’au jour où sa poitrine se développe, au point de la rendre, à la fois mal à l’aise et à la fois plus intéressante auprès des garçons. Une ambivalence qui lui laisse un goût amer, mais elle se sent pour la première fois désirée, appréciée, par tout ces garçons. Les baisers, les caresses, les attouchements de celui pour lequel elle « craque » mais aussi d’autres, qui l’ont filmé, à son insu…

C’est un roman sur le fonctionnement de la justice, mais aussi sur ses dérives, sur la parole des victimes et sa prise en compte, mais surtout sur le courage d’aller à contre-courant des taboues de notre société. L’auteure pousse le lecteur à réfléchir sur la figure de la victime, et parvient, à nous faire comprendre le choix de Lisa.

La vérité n’est jamais celle que l’on imagine, les institutions sont dénigrées pour leur indifférence, les adultes remplis de bonnes intentions sont mis au pilori tout en douceur, pour démontrer les travers que cela occasionne. Le mensonge devient le fil conducteur de ce roman, avec ses conséquences ainsi que ses raisons dont l’auteure tente de disséquer l’engrenage.

L’auteur, présente une victime différente et signe un roman d’une rare intensité psychologique, en établissant un lien de cause à effet entre l’erreur judiciaire, l’affect et le manque de recul judiciaire.

Elle s’attache aux faits, et même si on pourrait lui reprocher un manque d’émotion, c’est justement cette distance qui permet de rendre la plaidoirie encore plus touchante, grâce à une plume précise, où chaque mot compte.

Il faut lire ce livre, pour la plume ciselée, la plaidoirie à couper le souffle. Mais surtout pour la réflexion qu’il apporte sur les implications des uns et des autres, les réseaux sociaux, le regard sur notre société.

J’ai pu lire ce livre grâce au journal 20 minutes que je remercie.

Parution : 18 août 2022 – Éditeur : L’Iconoclaste – Pages : 213 – Genre : thriller, thriller psychologique,

Lisa a quinze ans. C’est une adolescente en vrac, à la spontanéité déroutante. Elle a eu des seins avant les autres filles, de ceux qui excitent les garçons. Elle a une « sale réputation ». Un jour, Lisa change, devient sombre, est souvent au bord des larmes. Ses professeurs s’en inquiètent. Lisa n’a plus d’issue pour sortir de son adolescence troublée et violente. Acculée, elle finit par avouer : un homme a abusé d’elle. Les soupçons se portent sur Marco, un ouvrier venu faire des travaux chez ses parents. En première instance, il est condamné à dix ans de prison.



Catégories :Challenge Polars et Thrillers, Romans noirs, Thrillers/Polars

Tags:, ,

12 réponses

  1. J’avais vu passer ce livre, mais je n’avais pas vraiment compris de quoi il parlait. La façon d’aborder le sujet semble intéressante et, hélas, réaliste. Je me note le titre.

    Aimé par 2 personnes

    • Franchement c’est un livre très intéressant et qui va à contre-courant du mouvement #meetoo mais sans décrédibiliser. Il n’est pas facile de dire j’ai menti, à la justice et devant tous. Il en faut du courage ! Je me suis revue ds mes années collège…

      Aimé par 2 personnes

  2. Je suis partagé sur ce roman que j’ai lu. Je trouve dommage que le titre donne autant d’éléments sur l’issue du roman. J’aurais aimé un peu plus de suspens.

    Aimé par 1 personne

  3. Merci pour ce retour. Je suis très intriguée par le sujet de ce roman, qui se trouve déjà dans ma liste d’envies.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :