Emulsion : Au-delà du visible de Vanaly Nomain

Parution : 29 août 2017 – Prix papier :  14,98€ – Prix numérique : 2,99€ – Pages : 367 – Genre : Thriller-fantastique

J’ai abordé cette lecture avec une certaine appréhension par rapport à cette romance … Oui, je sais dès que je vois le mots amour, j’ai peur cela prenne le pas sur l’intrigue et que le livre ne parle que de ça. Pourtant, la plume de l’auteur a su m’entrainer dans son univers fantastique et tout les éléments s’imbriquent sans jamais peser. Un peu comme la magie qui transporte un spectateur, ici le lecteur se laisse transporter, il virevolte, flotte et se retrouve en apesanteur du début à la fin.

J’ai été transportée par l’univers fantastique de l’auteur, sa plume est aboutie et on a du mal à croire que c’est son premier bouquin ! Un talent rare, profond et emprunt de poésie.

Un livre entre deux mondes, deux univers…

L’auteur arrive à nous faire sentir toutes les sensations vécues par Maïa ou les autres personnages, les descriptions sont magnifiquement palpables et visuelles, c’est beau, c’est coloré.

Tout est d’une incroyable réalité et visuel, j’ai marché dans cette forêt, pied nus et senti cette humidité, cette moiteur… J’ai vécu les premiers émois, les doutes, les maladresses…. Sentie ces odeurs boisées et fleuries et par dessus tout, j’ai eu ce sentiment de légèreté, d’apaisement…

L’auteur livre une grande part d’elle-même dans son récit, on l’imagine très bien marcher dans les pas de Maïa…

L’auteur aborde plusieurs sujets d’actualité, notamment le terrorisme, le réchauffement climatique avec cette source de vie, l’eau, dont on ne prend pas en compte l’importance… L’eau omniprésente, autant dans le récit, que dans sa fluidité. L’eau source de changements et d’évolution…. La nature suit son cour, prend toute sa place…

Peu à peu le récit évolue, on passe d’un récit fantastique à une dystopie, mais les choses se font lentement avec parcimonie mais surtout avec spiritualité, humanité. La lenteur ici n’est pas un défaut, car ce n’est pas une lenteur qui nous ennuie, bien au contraire, elle prend le temps de placer les éléments pour amener le lecteur, là où elle veut le faire.

Vers l’espoir d’une vie meilleure… Vers le nécessaire changement…

Une quête de soi, un voyage initiatique, philosophique… Un récit qui nous embarque que l’on a du mal à abandonner, tellement le bien être enveloppe le lecteur… Une bulle de bonheur…

L’auteur exploite la nature humaine, la décortique, le comportement humain est décrit de manière à soulever des questions, à pousser le lecteur à se remettre en question.

Malgré cette poésie et cette spiritualité, l’aspect scientifique n’est jamais loin pour se confronter à l’imaginaire, au fantastique et c’est là que Maïa va tenter de trouver sa place entre le visible et l’invisible… Comme un effet miroir de la réalisation de soi… Entre le rêve et la réalité…

Les personnages sont construits avec précision et chacun apporte sa touche au récit, en se plaçant dans une temporalité qui les rend vivants et présents.

Je dois dire qu’il est très difficile de faire un retour sur ce livre, lorsque j’ai refermé le bouquin, j’ai eu un temps d’arrêt, j’ai eu besoin de me poser, de souffler et même si je l’ai lu il y a plusieurs semaines, je m’aperçois que l’impression est toujours aussi vivace et les sentiments de bien être et de plaisir qui m’ont envahi sont encore bien présents ! C’est dire le talent de l’auteur et je ne peux que vous conseiller de découvrir ce livre vraiment atypique, qui touche plusieurs genres.

Un univers que l’on sent fragile et réel… De la science qui tente d’expliquer l’improbable… De la spiritualité qui donne un sens et apporte un sentiment de plénitude et de bien-être… De la philosophie qui redonne à l’être humain sa place tout en le mettant en accord avec sa vraie nature, belle mais parfois cruelle, destructrice… Le tout est présenté dans un savant mélange qui match du tonnerre et dont on a hâte de découvrir la suite…

Née au Laos, d’origine Vietnamienne, Vanaly Nomain est arrivée dans la région parisienne à l’âge de cinq ans. Émulsion: Au-delà du visible est son premier roman et le premier volet d’une trilogie, entre fantastique et dystopie. Il lui aura fallu environ deux ans avant d’arriver à la version actuelle de cette histoire qu’elle porte en elle depuis ses 8 ans, qui reprend trois thèmes qui lui tiennent à cœur : la spiritualité, l’évolution de l’humanité et la physique quantique. Elle écrit depuis toujours, notamment des textes courts, comme de la prose poétique, et c’est en apprenant le français qu’elle est tombée amoureuse des mots.

12 Comments

  1. Wouah ! Quelle belle chronique ! Julie, tu me donnes envie de relire mon propre roman 🙂 Merci infiniment. J’avais très peur de ton retour et de celui d’Euloge car vous bloquez tous les deux un problème avec les mots « amour » et « romance », tout comme mon mari qui a été ma mesure pour vérifier l’équilibre délicat des divers genres. Je suis donc particulièrement touchée par tes mots. Merci Julie.

    Aimé par 1 personne

    1. Oui amour romance… c’est pas trop notre truc 😂 Mais tu ne t’étale pas et puis c’est frais, plein d’espoir… Pas le truc lourdingue … Je suis curieuse de lire le prochain et si les genres sont aussi bien dosés avec cette légèreté il devrait être aussi bon 😉

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.