Macha ou le IVe Reich de Jaroslav Melnik

Peu vu sur la blogosphère, alors que l’auteur, à travers cette fable orwellienne, explore, aussi bien les facettes de l’animalité au sens large, que les rapports entre les Hommes, que ceux qu’ils entretiennent avec les animaux. Avec en toile de fond le totalitarisme.
C’est un des meilleurs livres d’anticipation que j’ai pu lire.

Dès la première scène, c’est un sacré uppercut que l’auteur nous envoie et dès les premières lignes, il nous pousse dans nos retranchements, et à la réflexion, que ce soit sur la condition animale, ou la condition humaine dans tout ce qu’elle peut représenter de néfastes, tout en démontrant que c’est par elle que l’Homme va vers la remise en cause…

C’est un livre aux multiples facettes et aux ramifications diverses, qui oscille entre l’anticipation, la dystopie, où la philosophie fait une incursion avec la nature des êtres vivants.

C’est LE livre qu’il faut lire, pour tout ce que j’ai évoqué ci-dessus, mais surtout pour tout ce qu’il va bousculer en vous. C’est une lecture dérangeante, profonde, noire. Et cerise sur le gâteau un final époustouflant que l’on ne voit pas venir, qui permet de rebondir sur d’autres sujets, tout aussi forts, démontrant ainsi l’être humain peut perdre toute notion de l’autre, à partir du moment où il perd sa capacité à réfléchir et à tout remettre en cause.

C’est un de ces livres que je relirais avec plaisir, l’auteur a glissé tellement de choses, entre les lignes, qu’il me faudrait les explorer encore pour toutes les appréhender.

Un livre d’une grande intelligence, porté par une plume très visuelle à la construction atypique avec ces articles de presse, qui donnent une tonalité réelle et une certaine urgence dans les propos imagés, Jaroslav Melnik dénonce la cruauté de nos sociétés, qu’il il ose comparer aux camps de concentration nazis, il suffit Pour cela de lire le titre « Macha ou le IVe Reich » qui a lui seul révèle tout le génie dont il fait preuve.

Parution : 1er juillet 2020 – Éditeur : Actes Sud – Traduction : Michèle KAHN – Pages : 288 – Genre : dystopie, fiction, thriller dystopique, anticipation, cannibalisme, thriller d’anticipation

3896. Le IVe Reich étend son pouvoir sur le monde entier. La société est divisée en deux catégories : les humains et les stors, êtres d’apparence humaine mais qui au fil des siècles se sont mués en bêtes de somme, privés de langage, corvéables à merci, et transformés en viande de boucherie quand ils ne satisfont plus aux besoins de leurs maîtres ou quand ils sont trop vieux. Dima est journaliste à La Voix du Reich. Parfaitement intégré dans cette société pacifiée, il est même spécialisé, comme tous ses ancêtres, dans la découpe des stors voués à l’abattoir, ce camp de la mort pour animaux, jusqu’au jour où il ressent un trouble étrange à l’égard de l’une d’entre eux, la jeune et belle Macha. Lorsqu’il commence à soupçonner que les stors ne sont peut-être pas si éloignés de la race humaine qu’il le pensait, il prend le maquis pour tenter d’échapper aux post-nazis et de sauver Macha.

Jaroslav Melnik (Jaroslavas Melnikas) est écrivain et philosophe.

Ses parents, condamnés à mort puis déportés pour « propagande anti-soviétique » font connaissance dans les camps. Malgré son statut suspect de « fils de prisonnier politique » il obtient le diplôme de la faculté de philologie de l’Université d’État de Lviv (Ukraine) et poursuit ses recherches à Moscou à l’Institut de littérature Maxime Gorki.

Dès 1989 Jaroslav Melnik vit et travaille à Vilnius en Lituanie. Francophone, il a séjourné plusieurs fois en France.

Il écrit des livres en prose, des livres de critique et de philosophie qui ont été publiés en Lituanie, en Ukraine et dans d‘autres pays européens.

Son roman « Les parias d’Eden » (1997), paru chez Robert Laffont, a été salué par la critique.

Son roman « Espace lointain » (Tolima erdve, 2008), consacré aux problèmes du contrôle d’État exercé sur ses citoyens, a été sélectionné parmi les cinq meilleurs livres (shortlist) de l’année (Livre de l’année 2009, Lituanie) et a été reconnu comme le meilleur livre de l’année 2013 en Ukraine.



Catégories :Challenge Polars et Thrillers, Fantastique, Romans noirs, Thrillers

Tags:, , , , , , , , , , ,

11 réponses

  1. Actes Sud, formidable maison d’édition plus ton avis dithyrambique avec en prime un sujet passionnant qui nous fait réfléchir, qui nous remue.. je le rajoute à ma PAL Babelio😉. Tu as raison, j’ai peu vu parler de ce livre. Merci Julie ! 🙂

    Aimé par 3 personnes

  2. J’aime beaucoup cette maison d’édition également. Franchement il mérite d’être lu et je suis ravie que tu l’ajoute à ta PAL 😉
    J’ai mis du temps à faire décanter mon avis 😉
    Espérons que nos avis voient une flopée d’autres lecteurs 😉🤪

    Aimé par 2 personnes

  3. Merci pour cet article.
    Je n’ai jamais entendu parler de se livre, pourtant il semble excellent !
    Bonne semaine à vous !

    Aimé par 1 personne

  4. Merci à vous pour votre commentaire encourageant.
    Très bonne semaine également.

    Aimé par 1 personne

  5. Bonjour Julie, comme le post de Culture dans tous ses états, Acte Sud + ton post = impossible de passer à côté de ce livre. Merci pour ce partage 🙂

    Aimé par 1 personne

  6. Bonjour Elisa 🙂
    Si nous t’avons donné envie de le lire, j’en suis ravie. J’espère qu’il te plaira autant qu’à moi.
    Merci pour ta présence et bonne lecture 🙂

    J'aime

  7. Merci de nous parler de livres qui ne tournent que peu sur la blogo; parce que là, je suis hyper intéressée !

    Aimé par 1 personne

  8. J’essaie ma Belette 😘 J’espère qu’il te plaira autant qu’à moi 🙂

    Aimé par 1 personne

  9. C’est tout le mal que je me souhaite 😉

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :