Ana de Cathy Borie

Voilà un roman que j’ai lu, relu, dont j’ai déjà parlé, et dont je reparlerai à chaque fois que j’en aurai l’occasion. Car comme tout ce qu’écrit Cathy Borie, récente lauréate du Prix des Auteurs Inconnus, c’est pour moi plus qu’un coup de cœur : c’est une nouvelle occasion de retrouver une plume avec laquelle je me sens en affinité profonde, qui décrit notre intériorité et les relations avec les autres d’une manière qui pourrait être la mienne – si j’avais cette plume.

Cette autrice me parle toujours de moi.⠀⠀Pourtant, l’histoire d’Ana est particulière, violente et marginale, tout comme celle des autres personnages, à commencer par Clotilde.

Quand un livre s’ouvre sur un viol, on sait que rien de ce qui s’y passera ne sera anodin. Mais là, on le sait aussi parce que ce viol est particulier : c’est celui que perpétue un homme qui aurait pu, qui aurait dû plaire à l’héroïne, dans une relation qui ne tourne pas comme elle l’aurait dû.⠀⠀

Cathy Borie est la reine des situations ambivalentes, ambiguës, des sentiments subtils, la reine du vocabulaire qui épouse de son empreinte légère tout un réseau complexe d’émotions difficiles à décrypter. Elle nous aide à comprendre ce qui arrive à ses héroïnes, et ce faisant, elle nous aide aussi à devenir attentives aux mouvements profonds et invisibles qui nous agitent.⠀⠀

Je crois aussi que je n’ai jamais terminé de roman de Cathy Borie sans être agitée de larmes qui viennent de loin, parce que toute la construction de ses histoires nous amène au point exact où elle ouvre sur un monde de possibles et nous incite à continuer.⠀⠀

Peut-être même la meilleure preuve que je peux donner du fait qu’il faut le lire est-elle là : le roman a été retravaillé depuis sa première version, il a été épuré, celles et ceux qui en parlent soulignent qu’il a gagné en force, mais pour moi, peu importe, car l’émotion qu’il a suscitée en moi dans sa forme initiale est intacte.

Dans un monde où les rentrées littéraires sont comme des vagues dont chacune chasse l’autre à peine elle s’est écrasée, cela me paraît assez rare pour être souligné et pour faire de Cathy Borie une autrice de plus en plus incontournable.

Parution : 16 janvier 2022 – Tohu-Bohu éditions Collection : L’échelle du temps Pages : 281Genre : drame, violence, drogue

Ana raconte l’histoire de la violence faite aux femmes, du consentement trahi, de la honte et de l’humiliation, mais aussi de l’espoir, du courage, de l’amour ou comment à travers le tragique il est possible de se transformer. Dans les violences de la vie, Ana trouve l’amour. Un roman poignant d’une grande beauté.



Catégories :Les avis de Marceline Bodier

Tags:, , , ,

4 réponses

  1. On ressent combien ce livre t’as plu. Une auteure que je découvre grâce à toi. Merci Julie 🙂

    J’aime

Rétroliens

  1. Ana – Ma collection de livres

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :