Les Gratuits du Net… Pour les kindelïstes

Constatant le succès de cette rubrique et souhaitant mettre à disposition d’une majorité de lecteurs numériques, le maximum de livres et cela quelque soit le format, j’ai décidé de présenter les gratuits du net pour les kindelïstes et pour les koboïstes (je sais pas si ces termes se disent, mais vous comprendrez), sous forme de deux articles distincts…

J’espère que cela vous plaira et que vous trouverez votre bonheur. J’ai voulu être le plus large possible et j’ai même mis de la romance…

 

Kindle : Quel est le point commun entre un looser amoureux, un bouledogue alcoolique nommé Disco Boy et une jolie hôtesse de casino ? Une sévère propension à être là au mauvais endroit, au mauvais moment. Ces trois-là n’étaient pas faits pour se rencontrer, encore moins pour évoluer en milieu hostile : des trafiquants de drogues, des braqueurs grimés en présidents, des flics retors et une bête qui hante la campagne. Tuer ou se faire tuer, telle est désormais leur seule alternative.

 

Kindle : Je promenais mon berger allemand dans le parc lorsqu’il est parti à la course, m’arrachant la laisse des mains. Il a filé le long du sentier, où il s’est lié d’amitié avec un inconnu.
Un inconnu diablement sexy. Ryker. 
Nous avons flirté un peu, puis il est allé droit au but et m’a invitée chez lui. J’aurais volontiers dit oui si je n’avais pas déjà un rencard de prévu ce soir-là. Mais il ne m’a pas invitée à sortir une autre fois. J’ai caché ma déception et je suis passée à autre chose. J’ai croisé Ryker à nouveau, de la façon la plus inattendue qui soit. Il est toujours aussi sexy et charmant, mais cette fois, j’ai fait en sorte de ne pas avoir un autre rencard de prévu. Parce que je voulais être à lui pour la nuit.?

 

Kindle : Voilà qui est embarrassant : le couple de golems qui vient de frapper à notre porte prétend que seul un Merlinot peut les aider à mettre au monde leur enfant. Sauf que, même si Monsieur Merlinot c’est bien mon père, présentement il est ivre mort, et maman, comme à son habitude, en a après la terre entière : ça nous promet encore un sacré réveillon…

 

Kindle : Selon Valérie Stiénon, chargée de recherches du FNRS à l’Université de Liège et chercheur invité à Columbia University (ses recherches postdoctorales portent sur le récit d’anticipation dystopique dans le domaine francophone à l’époque moderne), « La fin d’Illa (1925) de José Moselli reprend le topos du manuscrit trouvé et revisite le mythe de l’Atlantide dans le Pacifique, avec l’histoire d’Illa, ville à la civilisation très avancée détruite par la dictature de Rair. Le pouvoir est littéralement sanguinaire, puisqu’il consomme du sang humain fourni par les machines à sang destinées à allonger l’espérance de vie de quelques dirigeants au détriment d’une partie de la population sacrifiée. La guerre éclate entre Illiens et Nouriens, engendrant des scènes violentes de massacre et de destruction. À la tête de la révolte pour la liberté et la justice, le guerrier Xié décide de porter la “pierre-zéro” à la température nécessaire pour provoquer l’explosion qui rayera l’île de la carte. La destruction est non seulement totale, mais à rebondissements, puisqu’un fragment de la “pierre-zéro” retrouvé en même temps que le manuscrit des mémoires de Xié engendre dans le futur l’explosion de San Francisco. »

 

Kindle : « La peste écarlate » : Cette courte nouvelle de Jack London a le mérite de nous faire découvrir un autre versant de cet immense écrivain. Souvent cité pour ses romans mettant en scène les grands espaces et ses animaux, Jack London nous livre ici un récit brut et cru : celui de la fin de l’Homme. À force d’avoir trop exploité, d’avoir trop asservi, les hommes sont un jour punis de leur orgueil. Tel un châtiment divin, la peste écarlate tue par millions, laissant une planète exsangue et déserte. Suivi de : « Le Péril jaune ». 600 millions aujourd’hui, 1 milliard demain !… Jack London conte l’histoire d’un conflit racial, où une Chine menaçante (par sa démographie exponentielle) sera totalement éradiquée par la Race Blanche.

 

Kindle : Dans ce roman, il y a un chien borgne et incontinent, des aliens perdus, un acte terroriste, une chevauchée à poil sur une mobylette, une escouade de gendarmes endormis à la fléchette anesthésiante…
Mais dans le fond, l’histoire raconte surtout l’amour d’un père envers sa fille, et elle questionne la place qu’on accorde à ce qui compte dans nos vies.

 

Kindle : Alice vient d’avoir douze ans, lorsqu’une femme mystérieuse arrive à l’orphelinat et lui dévoile qu’elle est la sœur de son père. Elle s’appelle Elisa Mervel et elle vient d’un monde très particulier.
Commence alors pour Alice une aventure pleine de magie et de merveilles. Mais à mesure qu’elle lève le voile sur son passé, une série événements étranges va venir perturber ce joli conte de fée.

 

Kindle : Privé de son quotidien de prédilection, Gabriel Lecouvreur, dit le Poulpe, se retrouve à éplucher les faits divers d’un journal de province. Il s’entiche d’une affaire étrange qui va le mener dans la noirceur des secrets d’une des familles les plus puissantes de Courchevel. Un magnat du monde de la nuit laissé pour mort au beau milieu de son chalet de luxe et de vieilles connaissances de Gabriel accusées à tort, c’est le Poulpe au pays de l’or blanc.

 

Kindle : Tout ça, c’est la faute du chat ! Je devais rester à San Francisco quelques semaines seulement, le temps d’une exposition de photos. Mais Prince, ce maudit félin, a tout fichu par terre !
Prince, et surtout son propriétaire : Jason, le beau, séduisant, irrésistible chanteur de Golden. Un aimant à problèmes ! Le genre d’homme que je fuis sans me retourner, d’ordinaire.
Seulement, je n’ai jamais su résister à un défi… Surtout quand celui-ci est aussi sexy que Jason. Alors, les problèmes, j’en fais mon affaire. Quitte à jeter mon cœur et toutes mes convictions dans la balance !

 

Kindle : Une seule personne pourrait-elle sceller le sort de l’humanité ?
Cette dernière pourrait disparaître de bien des manières. Celle dont parle ce roman serait si surprenante et si soudaine que personne ne l’aurait vu venir. Et pourtant…

 

Kindle Grâce à une technologie de pointe, Reborn Express propose un service original aux hommes les plus riches : après leur décès, localiser leur réincarnation pour leur transmettre leur propre fortune, afin qu’ils puissent renaître dans les meilleures conditions possibles.
Le prix de base commence à un million de dollars. Serait-ce l’une des plus belles arnaques du siècle ?
Mais tous les gouvernements du monde s’interrogent : s’il ne s’agit pas d’une escroquerie, faut-il laisser Reborn Express sans contrôle, puisqu’aucune loi ne réglemente la vie au-delà de la mort ?
En effet, avec ce procédé, ceux qui sont au sommet de la société resteront éternellement riches, pendant que les autres devront se contenter des miettes à jamais…
Dans un climat de révolution qui s’annonce, qui mettra fin à cette folie ? Morgan l’anarchiste, ou bien le génial inventeur de la renaissance planifiée, René Niederhauser ?



Catégories :Les gratuits du net...

Tags:, , , , , , ,

4 réponses

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :