Green.com de Béatrice Hammer met le monde de la grande entreprise en ébullition

L’humour me semble être le meilleur levier pour aborder des sujets graves, comme la perte de sens au travail », m’a confié Béatrice Hammer, pour qui « passer ses journées à faire des choses absurdes peut rendre malade, et même détruire alors qu’en rire permet de prendre de la distance, et aussi de se sentir moins seul ».

Imaginez un peu : le livre s’ouvre sur la phrase « Mais pourquoi, pourquoi avait-il mis cette cravate verte ? », et toute l’intrigue repose sur ce choix initial et l’idée de génie que Georges Dieudonné, PDG du groupe GGG, va avoir pour se tirer de ce fashion – faux pas. Hilarant ? Pour le lecteur, c’est certain… Mais nettement moins pour les salariés du groupe, qui vont devoir s’organiser de la manière la plus improbable qui soit pour suivre leur dirigeant. le sujet à beau être grave, j’ai éclaté de rire plus d’une fois !

Je suis en train de découvrir l’œuvre de Béatrice Hammer, en cours d’édition ou de réédition aux très innovantes Éditions d’Avallon (la très remarquée maison de Gaëlle Fonlupt).

Son imagination inépuisable lui permet de se réinventer à chaque roman, passant de l’émotion extrême au cynisme le plus divertissant.

D’elle, j’ai également lu Ce que je sais d’elle, un véritable exercice de style, et j’ai mis en haut de ma pile Cannibale blues et kivousavé.

Une autrice sur qui il est urgent de s’arrêter !

Parution : 12 août 2021 – Éditeur ‏ : ‎ Les éditions d’Avallon  – Pages : 410 – Genre : satire, monde du travail, polar

Nous sommes en 2001. Lors d’un passage à la télé, le PDG de GGG dévoile l’existence de Green.com, une cellule supposée révolutionner la communication au sein de son groupe. Le problème ? C’était un coup de bluff : Green.com n’a jamais existé. Qu’à cela ne tienne ! On la crée d’urgence, en y réunissant les pires salariés de l’entreprise : chacun sait que cette cellule ne servira à rien. Mais, contre toute attente, ce petit groupe de bras-cassés va tout faire pour accomplir sa mission. Ils n’imaginent pas qu’en cherchant à donner du sens à leur travail, ils se jettent dans la gueule du loup… Avec brio, ce roman plein de suspense met en scène des situations hilarantes, absurdes… et pourtant parfaitement réalistes !



Catégories :Les avis de Marceline Bodier

2 réponses

  1. J’aime bien les auteurs qui traitent les sujets lourds avec l’humour.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :