Bilan lectures octobre 2021

Un bilan lecture du mois d’octobre en décembre… Vous me direz que cela n’a pas de sens… Je serais d’accord en temps normal, mais je dois dire que j’apprécie l’exercice, d’autant plus que j’ai été quasiment absente ces dernières semaine. Le boulot me prend tout mon temps et mon énergie, au point de délaisser ce que j’aime le plus et donc de me perdre. La fatigue s’installant, le goût des choses devient amère…

Je pense souvent à mon blog et je dois dire que blogguer me manque, je vais donc essayer de reprendre les publications.

Ce bilan, ne sera pas aussi complet que celui d’août et septembre, car je n’ai pas relevé les chiffres à la fin du mois d’octobre, ce sera plus un bilan liste de mes lectures…

Côté lectures :

Viper’s Dream de Jake Lamar : C’est un roman dense, au goût âpre, à la plume rugueuse, qui met en exergue le milieu du jazz, la naissance du Be-bop, avec en toile de fond la Seconde Guerre mondiale, la place des afro-américains, mais surtout la société américaine en pleine évolution, c’est Harlem, ses boites de nuits, ses artistes, les jazzmen, ces filles offertes, jusqu’au bout de la nuit, au rythme du jazz.

De polyamour et d’eau fraîche : des choses intéressantes, pour autant, j’ai trouvé le ton parfois trop éloigné du public visé, à la limite du ridicule. Je n’ai pas réussi à savoir si, parfois, l’humour en était vraiment, mais surtout, j’ai déploré l’utilisation de mots qui ne devraient pas exister dans une relation de couple ou « trouple », notamment l’utilisation du terme relation éthique pour dire respectueuse…

Ténébreuse, tome 1 de Hubert et Vincent Mallié : Un premier tome dense, des personnages, inspiré de la mythologie gauloise, très bien dessinés et dont les caractères sont bien retranscrits, doublé d’une narration énergique. Les planches sont superbes, la noirceur du récit émerge au gré des scènes et des révélations. Une pointe de romance se profil, sans prendre le pas sur l’intrigue pleine de féerie dans un monde de fantasy médiévale. L’aspect gothique, sombre et cruel rend la BD captivante.

Pietà de Daniel Cole : Autant j’avais apprécié la série avec Ragdoll et son flic borderline, autant ici, je suis restée sur ma faim. L’auteur, avait construit une intrigue autour de cadavres recomposés à partir des membres de six victimes. Cette fois, c’est un tueur en série qui copie les plus célèbres statues à partir des corps de ses victimes…

Bonne nuit ma douce de Julie Garcia : un premier roman intéressant, l’auteure ne révolutionne pas le genre avec cette intrigue classique, dont on comprend dès le titre de quoi il est question. Une lecture agréable mais pas inoubliable.

Les Amants d’Hérouville – Une histoire vraie – Yann Le Quellec : Ce qui est incroyable avec cette BD, c’est que l’on arrive très bien à s’immerger dans le récit, mais aussi dans cette atmosphère de liberté, de tous les possibles. Une BD qui fleure bon les années 70 et qui nous embarque aux côtés des plus grands artistes, avec Michel Magne pour guide, qui, malgré toutes les vicissitudes de la vie, ne perdra jamais l’envie d’innover, de réussir, démontrer que la musique passe avant tout… Avant son propre bien être…

Elecboy – Tome 1 de Jaouen Salaün : Je suis passée complètement à côté de cette histoire, alors que je suis férue du genre, je n’ai pas trouvé ce que l’on me proposait sur le papier, même si tous les ingrédients y étaient. Pour autant, je suis curieuse de lire le second tome, pour essayer de démêler l’imbroglio dans lequel j’ai été embarquée.

1939-1945 – L’Allemagne nazie de Fabrice Erre et Sylvain Savoia : C’est vraiment pas mal et pour peu que le jeune lecteur soit curieux, cela répondra à ses attentes. Il apprendra pas mal de choses, avec des mots simples et de manière ludique, sur la Seconde Guerre mondiale, de l’attaque de la Pologne par l’Allemagne en 1939 à la chute du mur de Berlin en 1989.

1939-1945 – La France entre collaboration et résistance de Fabrice Erre et Sylvain Savoia : Véritable outil pédagogique, ces petites BD à destination des plus jeunes permettent d’appréhender l’Histoire aux côtés d’Ariane et Nino, pour comprendre un peu mieux les grandes périodes historiques, concept qui peut sembler assez flou pour les enfants.

1939-1945 – La Belgique en terrain de guerre de Fabrice Erre et Sylvain Savoia : La Belgique, malgré sa neutralité, s’est retrouvée au milieu des pays en guerre et a finalement subi l’occupation, notamment avec l’abandon du gouvernement, le travail forcé, la création d’un camp de concentration et d’un camp de transit… Mais aussi, et c’est la partie peut-être la plus délicate, pourtant très bien présentée, la vie sous l’Occupation : la collaboration, le rationnement, les rafles, mais aussi la résistance.

Je suis l’Abysse de Donato Carrisi – Un livre dérangeant aux accents bien réels : Lire Carrisi, c’est l’assurance de plonger dans les méandres de la psychologie humaine, qu’il décortique, tout en nous mettant face à la réalité d’un quotidien, bien trop sombre. Même si j’ai été déstabilisée, par le choix de la construction narrative avec des personnages, tous aussi attachants les uns que les autres, mais sans jamais les nommer. Ils représentent ce qu’ils sont, font… J’ai été bluffée et j’ai adoré ! Un livre dérangeant aux accents bien réels. Trois personnages dont les destins s’imbriquent merveilleusement, grâce au talent narrateur de l’auteur.

Un thriller d’aventure Inestimable de Zygmunt Miloszewski : Un roman d’aventure, aux quatre coins du globe, à la poursuite de la bactérie mémorielle… Une aventure aux accents d’Indiana Jones avec un zeste de manipulation, quelques meurtres, et beaucoup de courses poursuites. Un concentré d’aventures, porté par une plume cinématographique. Le tout doublé d’un message très intéressant sur la manipulation génétique, ainsi que la manipulation des masses, pour le soit disant bien de tous…

Soit un total 5 livres et 7 BD

Côté challenges

5 livres pour le challenge Thrillers et polars organisé par Sharon

1 livre pour le challenge Imaginaire organisé par Ma Lecturothèque

0 livre pour Challenge Vice versa Auteurs Francophones et non Francophones chez Maud

Achats du mois

Aucun livre acheté en octobre, j’ai été très raisonnable…



Catégories :Bilans

Tags:

5 réponses

  1. Un beau bilan Julie. Le donato Carrisi est celui qui m’attire le plus 😉😊

    Aimé par 1 personne

  2. Joli bilan !
    Ténébreuse me tente pas mal…
    Passe un bon mois de décembre 🙂

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :