Bilan du Challenge de l’imaginaire 2020

C’est par hasard que je suis tombée sur ce challenge chez Lecturothèque en 2020 et même si je n’ai pas lu beaucoup de livres appartenant à la littérature imaginaire, je suis contente d’avoir pu dresser une petite liste sympa.

Au départ, je voulais me familiariser avec le challenge et j’avais donc choisi :

l’Échelon 1 : Atterrissage dans l’irréel – au moins 12 livres. Catégorie A : Ange gardien de la Simplicité – Le challenge reste comme il était jusque-là, à savoir tous les supports sont acceptés et vous lisez tous les genres des lectures de l’Imaginaire.

J’ai été gourmande, en cours de route, et je suis passée à l’échelon 2 avec 30 livres, malheureusement, je n’y suis pas arrivée, mais cela reste un plaisir et ce n’est certainement pas une course.


Les Koboltz, tome 1 : Mission Uluru, Benoît Grelaud

Que l’on soit adulte ou enfant, on apprend pas mal de choses, de manière sympathique, sans aucune nuance moralisatrice qui pourrait éloigner le lecteur de ces sujets. L’auteur le fait de manière ludique et tout en finesse. Plusieurs thèmes sont abordés, comme le recyclage, la pollution, ce qui permet aux enfants, de s’y intéresser et d’être respectueux de la Terre. 

Ce fut un moment plaisant, tellement le propos est intelligemment mené, avec beaucoup d’humour. 


Les Koboltz, tome 2 : Mission Québec, Benoît Grelaud

Les personnages sont toujours aussi attachants, peut-être même un peu plus maintenant que l’on en connaît certains. On se délecte de leurs aventures, et on apprécie encore mieux leur humour.

L’auteur va plus loin dans le traitement de l’écologie et du rapport à la nature, mais sans jugement, ou aspect moralisateur, poussant ses lecteurs, dans une vraie réflexion sur les dégâts causés par la pollution.


La Maison des oubliés, Peter James

On ne peut pas dire que l’auteur nous entraîne dans un récit glauque et surnaturel, c’est plus une ambiance sombre qui s’installe peu à peu, sans jamais tomber dans l’improbable. C’est justement cet aspect qui donne une certaine crédibilité à l’intrigue. L’auteur n’en fait ni trop, ni pas assez, il a la juste mesure, distillant le froid dans le dos au fil des pages, sans tomber dans l’invraisemblable. Et c’est cet aspect qui donne une certaine réalité, même si on est content de savoir que nous ne sommes pas personnellement la cible des phénomènes paranormaux.


Les survivants d’Aglot, Delphine Biaussat

Un récit court, des personnages creux. L’auteur tente d’étoffer leur personnalité, sans y parvenir. Le tout reste malheureusement trop à la surface. Les sentiments n’émergent pas, malgré un sujet, qui avait tout pour être chargé d’horreur.
Un roman pas tout à fait abouti et qui laisse le lecteur sur sa faim. Une écriture simple, un peu familière, qui aurait nécessité un peu plus de travail, avant d’arriver dans les bacs…


Tombent les anges, Marlène Charine

Une lecture qui m’a fait passer par plusieurs sentiments… La révolte face au sexisme… L’empathie pour Cécile, perdue entre ses peurs, ses visions et ses envies, et même cette petite romance, entre deux être meurtris par la vie est sympa au point de trouver belle cette rencontre. La haine face aux découvertes et comme toujours, on découvre que l’homme est un être vil, malsain et manipulateur, prêt à tout pour assouvir ses travers…


Le Monstre nounou, Tuutikki Tolonen

Le livre est parsemé de quelques illustrations qui éveilleront l’intérêt des jeunes lecteurs. Autant l’histoire plaira aux 8/10 ans, autant le nombre de pages devrait les décourager. C’est dommage, car l’aventure est différente de ce que l’on a déjà pu découvrir. 

La plume est simple mais non-simpliste, le vocabulaire est très accessible, l’intrigue, même si elle tarde à se mettre en place, maintient l’intérêt de l’enfant avec des descriptions imagées et très visuelles.


L’Ile des monstres, Tuutikki Tolonen

Un second opus, beaucoup plus riche que le premier qui campait le décor et les personnages, ici les héros feront face à moult péripéties. À travers la plume et l’intrigue, l’auteur véhicule de belles valeurs centrées sur le courage, la solidarité, la tolérance.

Une suite emplie d’aventures fantastiques, riche et passionnante, qui ravira les jeunes lecteurs.


Harmony, tome 1 : Memento, Mathieu Reynès

Un très bon premier tome qui donne envie d’enchaîner rapidement avec la suite, puisque nous avons autant de questions qu’au début de notre lecture. La suite laisse présager une histoire très intéressante, et des personnages bien construits, une noirceur malgré la luminosité des planches, qui ne peut que plaire aux adeptes du genre.


Les yeux des ténèbres, Dean Koontz

L’horreur sert de point d’ancrage à cette histoire où le thriller rencontre l’espionnage et croise le chemin du fantastique et du paranormal.

La construction narrative alterne entre les points de vue des personnages permettant une montée en puissance du suspens tout le long du récit. La plume est très visuelle, cinématographique, rythmée surtout dans les scènes de courses-poursuites. 


Journal d’un ogre, Valeria Dávila et Mónica López

Un petit album jeunesse bourré d’humour, accessible aux lecteurs débutants, aussi agréable sur le fond que sur la forme avec des illustrations colorées et une narration simple et drôle.


Distorsion, JR Kobencröft

J.R. Kobencröft immerge directement le lecteur dans le décor, avec une ambiance sombre, poisseuse, dans une petite ville perdue, où l’ennuie suinte dans chaque description, c’est gris, c’est terne, et la météo est des plus médiocres. La grisaille du ciel se confond avec la vie de ces habitants, de ces ados qui tentent de se sortir de ce quotidien morose, sans espoir, et sans possibilité de voir le soleil briller, ou le bout du tunnel. Cette spirale infernale les entraîne dans le fond du gouffre, dans tous les sens du terme… 


Putain de chat, tome 1, Lapuss’

Les dessins simples de l’auteur, mettent en relief le quotidien auquel nous faisons parfois face et c’est franchement hilarant. Tout ce qu’il a dessiné est criant de vérité : le chat qui veut rentrer, puis sortir, qui nous prend de haut quand on lui parle, au point d’avoir la sensation qu’il se fout de nous… Remarque ce n’est peut-être pas une sensation… Le chat est un monstre d’égoïsme.

Avec mon fils, on a bien rigolé et on a vraiment reconnu nos chats et les explications données à chaque planche sont vraiment drôle.


Putain de chat, tome 2, Lapuss’

Malheureusement, nous n’avons retrouvé la fraîcheur et le ravissement du premier.

Les situations moins drôles au ton plus cynique, avec un aspect plus réplétif dans les dessins créent une distension et une cassure, alors que le premier est hilarant celui-ci est plus commun.


Le mystère du petit manteau bleu, Maroushka Dobelé

Mon fils a apprécié l’aspect écologique, mais a parfois eu du mal à suivre. L’auteur part dans plusieurs directions à la fois et cela n’aide pas à vraiment à plonger dans la lecture qui sera perçue comme pénible à terminer. C’est son avis que je retranscris ici et je dois dire que je suis assez d’accord avec lui. L’indication 12 ans et plus, n’est à mon sens pas appropriée, c’est un livre qui conviendrait mieux aux enfants de 9/10 ans.


Victor d’Estragues, Carine Foulon

J’aime beaucoup les nouvelles, car c’est un exercice compliqué, où l’auteur doit, en peu de pages, accrocher le lecteur. Avec une nouvelle, pas moyen de se rattraper, ça passe ou ça casse… Carine Foulon, en quelques mots décrit ses personnages avec précision, les entoure de mystères et le lecteur en redemande.


La Guilde des aventuriers, tome 1, Zach Loran Clark et Nick Eliopulos

Un premier tome très bien construit, qui pose les bases d’un univers qui mêle des personnages tous aussi différents les uns que les autres. Un univers d’inspiration médiévale, comme souvent dans ce genre, mais que j’ai trouvé particulièrement bien travaillé. Le tout parsemé d’actions, de magie avec une pointe de complot qui donnent du sel à l’ensemble et entretient la curiosité du lecteur, tout au long du récit.


Un Poison si doux, Rick Fapatello

La plume de l’auteur est agréable, concise, l’intrigue est bien ficelée et amène le lecteur à réfléchir sur sa propre utilisation de cet outil devenu un prolongement de notre quotidien. On y trouve tout, que cela de manière consciente et inconsciente. 
L’utilisation du smartphone comme narrateur, est déroutante au départ, mais on s’y fait rapidement, surtout quand celui-ci aime démontrer sa supériorité et sa capacité à manipuler, aussi bien Victor que les événements. 


Karmen, Guillem March

Palma de Majorque est magnifiée avec des plans en plongés, permettant de visualiser la ville sous tous les angles. 

Une BD qui navigue entre réalités et rêveries, entre les joies et les peines, pour mettre l’accent sur la beauté de la vie. Catalina fait un voyage entre la vie et la mort et je me suis baladée à ses côtés, pour mon plus grand plaisir. C’est à la fois surréaliste, avec une touche de légèreté, drôle et profondément humain. 


La légende des nuées écarlates T01 : La ville qui parle au ciel Saverio Tenuta

Les planches sous forme d’esquisses japonaises, donnent vie à cet univers onirique, où les contes japonais emplis de monstres, prennent vie. dans un Japon médiéval peuplé de bêtes et divinités tirées de la mythologie nippone. C’est clairement un tome d’introduction, donc la suite devrait être à la hauteur. Les relations entre les personnages s’esquissent et promettent de belles découvertes.


Dans l’ensemble de belles découvertes que ce soit de mon côté ou de celui des autres blogueurs. Je vous invite d’ailleurs à découvrir le dernier bilan de la huitième édition du Challenge de l’Imaginaire, qui peut donner de chouettes idées, avec plus de 1200 livres chroniqués ! De quoi donner de belles idées de lectures, aussi bien en science-fiction, fantasy ou encore de fantastique.



Catégories :Bilans, Challenge de l'imaginaire

Tags:, , , , , , , ,

4 réponses

  1. Et bien, tu as bien travaillé, toi ! 🙂

    J'aime

  2. C’est une belle entrée dans l’imaginaire 🙂
    Pas grave si le palier 2 n’a pas été atteint.
    Moi j’ai oublié de changer de palier en cours de route, j’ai fait de l’excès de zèle au palier 4 xD

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :